Blog de Yoananda

Petit anti-manuel de la pensée unique, pour lire entre les lignes

Edito


Bouillant

  • Mistral : 14 Novembre 2014 : Ultimatum de la Russie, la France à 2 semaines pour livrer. 6 Décembre 2014 : Le ton monte mais rien de définitif. Southstream annulé.
  • Ukraine1er Novembre 2014 : début du blocus.

Chaud

  • Djihad : Aux portes de Kobané. Plusieurs incidents en Europe (attaques de policiers / affrontements interethniques). Le Califat lance sa monnaie OR. La Turquie menacée à moyen terme à cause de ses populations Kurdes et sunnites. Daesh butte sur Kobané.
  • Israël : Novembre 2014 : attaque d’une synagogue, 6 morts.
  • Pétrole : 27 Novembre 2014 : à surveiller, tous les pays exportateurs qui vivent exclusivement de la rente pétrolière (Algérie notamment, Venezuella, Russie) et les producteur d’huile de schiste aux USA.

Tiède

  • 2017 : pic du « light tight oil » pétrole et gaz de schiste ? Sachant que depuis le 27 Novembre 2014 les prix sont au plancher.
  • 2015 : jugement de la cours européenne de justice sur le programme OMT de la BCE après que Karlshure aie plus ou moins botté en touche
  • Mi-2015 : L’Italie sortira-t-elle de l’Euro ?
  • Ebola : 27 Octobre 2014 : volatile & aimant le climat européen (froid et sec) ou bien confiné à l’Afrique ? 10 000 cas recensés, 500 000 possibles d’ici Janvier. 1er novembre 2014 : Il serait aérostable et persistant 50 jours sur les surfaces ! Le califat pourrait militariser Ebola !! 15 Novembre 2014 : Fin de l’épidémie en RDC. 19 Novembre 2014 : 15 000 cas.
  • 2 Octobre 2014 : révolution colorée à Hon Kong (grâce au LTE Direct) ? A surveiller, d’autant que les USA sont encore une fois derrière.
  • La neutralité du net en débat et … en danger. C’est l’internet libre tout entier qui est l’enjeu et donc la possibilité de contester. 25 Septembre 2104 : Internet sera ultra surveillé en Australie.
  • Un autre état islamique en gestation en Afrique ?
  • Le torchon brûle-t-il entre l’Algérie et le Maroc ?
  • Arabie Saoudite, Koweit, Qatar, Iran : a surveiller.

États sur-endettés, qui vends les bijoux de famille, et qui taxe tout ce qui bouge, entreprises qui ferment ou délocalisent à la pelle, bulle immobilière qui menace d’exploser, monté des tensions ethniques, grèves et manifestations quasi permanentes, banques en faillites virtuelle, djihad importé, conflit absurde avec la Russie, perturbations climatiques, euro qui ne fonctionne pas, gouvernement incapable mais qui aime tout le monde (sauf le français de souche qu’il faut ré-éduquer et la famille qu’il faut dissoudre), scandales politiques à répétitions, insultes à l’intelligence quotidienne, ressources critiques qui se raréfie, disparition de la biodiversité, idiocracy rampante, empire en déclin qui étends son emprise.

Il est déjà trop tard.

La fête va pouvoir commencer.

Lire la suite

Chronique : Antibiotiques, Zemmour, immigration, Luxleaks


Résistance aux Antibiotiques

Oubliez la crise économique, le pic pétrolier, le retour apocalyptique de jésus, et l’invasion des petits gris embusqués sur la face cachée de la lune … c’est peut-être les microbes qui vont tout changer.

Déjà mentionné sur le blog, à force de trop les utiliser, les antibiotiques pourraient ne plus être efficace. Et bien on dirait que ça y est, ça commence pour de vrai. En Inde surtout pour l’instant. Même si les médecins dans les hôpitaux en France vous diront qu’on a déjà les prémices chez nous.

“Five years ago, we almost never saw these kinds of infections,” said Dr. Neelam Kler, chairwoman of the department of neonatology at New Delhi’s Sir Ganga Ram Hospital, one of India’s most prestigious private hospitals. “Now, close to 100 percent of the babies referred to us have multidrug resistant infections. It’s scary.”

[…] There’s a big difference between hearing public health officials warn — again and again — about the emerging global crisis of antibiotic resistance, or even hearing that 85 percent of doctors in the U.S. reported, in one survey, having treated a patient with a confirmed or suspected antibiotic-resistant infection, and reading stories like these, in which a premature newborn, “stomach swelled, her limbs stiffened and her skin thickened,”

Je rappelle que sans antibiotiques on peut dire adieu à la chirurgie. Un piqûre d’insecte redevient potentiellement mortelle, de même qu’accoucher ou naître ou vieillir, entre autres conséquences fâcheuses.

La réponse à la question ?

Es-t-on seul dans l’univers ?

On aura peut-être la réponse bientôt … Curiosity détecte du méthane qui pourrait provenir de vie microbienne sur Mars.

C’est l’équivalent moderne de la révolution copernicienne, et une pléthore de scientifiques se sont lancés dans la course pour savoir qui laissera son nom dans les bouquins d’histoire. Il y a eu plusieurs fausses alertes jusqu’ici (par empressement) mais cette fois pourrait être la bonne (sans certitude à ce stade).

Ça craque de partout

« Je te tiens, tu me tiens … » La guerre économique qui était larvée jusque la est déclarée officiellement maintenant avec la baisse des cours du pétrole, qui fait, de facto voler l’OPEP en éclat (même si pour l’instant la façade est conservée).

Puté ! Je ne sais pas si vous suivez l’actu économique mais alors … c’est un déluge de warning et voyants rouges qui s’allument partout. Impossible de faire la synthèse. Entre les tensions sociales, économiques, géopolitique, je me demande comment tout ça tient encore debout. Peut-être que c’est exagéré et que tout ne va pas si mal dans le fond, on est toujours globalement « au chaud et bien nourri ». Nos pays modernes sont remplis de vieux qui n’ont pas envie d’aller « changer le monde », donc finalement le risque est minime. Mais je serais étonné que tout se passe bien dans les mois à venir.

Si vous êtes tenté de paniquer, c’est peut-être le bon moment ! lol

La grenouille et le boeuf

François Hollande loue l’immigration face à ceux qui rêvent d’une «France en petit»

Hollande, tu gonfles le torse mais t’as rien dans la culotte. La France en grand, ce n’est pas gonflée d’air, ce n’est pas du volume, mais de la qualité. La France ne veut pas devenir comme toi : manipulateur, cynique, pervers, narcissique, se croyant éclairée par des principes idéalisés totalement déconnecté du réel. Mr 13%, dégage, et la France sera plus grande en effet si tel est ton souhait.

Et c’est quoi le mal à être petit au juste ? Il faudra qu’il m’explique. La Suisse et l’Islande sont petit et s’en tirent 10X mieux que nous. Les US, l’UE et la Russie (l’UERSS ! lol) sont énormes et pas franchement des modèles.

LuxLeaks

Les moutons enragés découvrent l’eau chaude. Les produits de supermarchés sont « piégés » :

Consommer intelligent: voici les « produits Luxleaks » qui peuvent se retrouver dans votre caddie

À force de tout boycotter, ou de ne choisir QUE des produits qui correspondent à son éthique, le contenu du caddie du consomm’acteur réduit chaque jour un peu plus…

faire ses courses revient à choisir principalement des produits sans OGM-phtalates-paraben-huile de palme-graisses hydrogénées, avec un nombre réduit de pesticides ou d’additifs alimentaires, qui ne viennent pas d’Israël

(entre parenthèse, l’appel au boycott d’Israël est illégal).

Je vais leur faire gagner du temps : tous les produits, absolument tous sont piégés. Il ne faut pas éviter certains produits, mais les supermachés tout court. Et tant qu’on y est tout ce qui est « trop gros » (les grosses banques par exemple). Le nerf de la guerre est économique. Et donc (je saute quelques étapes de la démonstration mais je pense que c’est assez évident) le centre névralgique est … fiscal ! (puisque c’est le support de la création monétaire fiduciaire, in fine).

Vous savez donc quoi faire ! lol

Et c’est quand on agit qu’on peut « voir » le système, sa force, ses faiblesses, son étendue, et à quel point on en est dépendant, et ce que ça coûte d’en sortir.

Débat Zemmour Mélanchon

Bon, il faut avouer que la Merluche est meilleure que Zemmour sur ce coup la. Déjà les crèches dans les lieux public, c’est difficilement défendable dans un pays laïc, à moins de faire des contorsions rhétoriques. En embuscade c’est toute la question musulmane qui est posée, puisque sans leur présence, la question ne se poserait même pas. Et après, si on veut rester impartial on se fait très vite des noeuds au cerveau : laïcité, catholicisme et protestantisme ont déjà eu bien du mal à trouver un équilibre, mais en rajoutant l’islam …

A quand les crèches musulmanes avec 70 vierges ?

Finalement la crèche c’est très moderne : Marie était une précurseuse. Après tout, elle était la première à faire de la GPA… pour Dieu … et l’immaculée conception n’est que de la PMA avant l’heure. Les cathos sont en plein LGBT en fait. lol

Cependant Merluche à raison, les guerres c’est quand les gens ont faim. Il faut avouer que si on avait la croissance toussa toussa, on aurait beaucoup moins de soucis avec l’Islam. Mais il a tort : les gens ont faim parce qu’ils sont trop nombreux ! Tout bêtement. Son fanatisme religieux envers la république laïque l’aveugle totalement sur l’immigration.

Autant Zemmour à soulevé plusieurs lièvres dans le débat public, autant sa position est vraiment rétrograde. Il y a quand même de nombreuses critiques valables des ses propos. Il ne fait pas la part des choses entre les causes sociologiques de certains changements (mai 68 par exemple, il y avait des raisons profondes) et les conflits idéologiques. En résumé, pour lui « avant c’était mieux ». Mais « avant » c’est ce qui nous a amené la ou en est … et pour le coup, je suis d’accord avec ceux qui critiquent son passéisme.

 

Chronique : Chauprade, Palestine, déficit, voiture, Bihouix, djihad, robolution, inégalités, gigantisme


Palestine

La Palestine reconnue par la France ! Symboliquement ce n’est pas rien. Comment il explique ça le père Soral ? il va nous faire une pirouette cacahuète du genre « c’est pour faire monter la haine » ? lol

Chauprade

Il y a les pays émergents, et il y a les pays coulant :

La dissuasion nucléaire va être bientôt démantelée. Il faut vraiment n’absolument rien comprendre à la géopolitique pour faire ça. Ce qui fait la France n’est pas un pays d’Amérique du sud (avec des régimes politiques instables/fantoches), et l’Europe par extension, c’est le nucléaire.

On a des dirigeants qui veulent absolument tout copier sur les pays du tiers monde. C’est dingue.

Déficit

A quoi roulera la voiture de demain ?

Très intéressant. Cependant, ils ne parlent pas beaucoup de coûts et de rendement … La technologie du solaire embarqué, super, mais à quel coût ? Je suis à peu près sûr que ça restera un gadget de riches, sauf peut être pour les portables. Et c’est la tout le problème.

Dessertine sur la dette

Ca ne tiendra pas 10 ans comme ça (taux bas)

Bihouix : l’automobile face à ses contraintes

http://www.manufacturing.fr/d/videos/embed/?v=3622

A voir !!! Histoire de remettre les yeux en face des trous.

Il explique ce que je dis depuis longtemps, mais en mieux ! Je retiens notamment l’un des arguments essentiels :

  • il faut de plus en d’énergie pour extraire les métaux …
  • et il faut de plus en plus de métaux pour extraire l’énergie

Ça résume bien.

Il donne un exemple de recyclage, dans un cas simple, on ne récupère que 55% … en l’espace de 30 ans, 80% de la ressource est perdue. Et ça, c’est dans les cas simples.

Il n’y aura pas de croissance « verte ». La voiture « propre » aggrave le problème ». Il n’y a pas de solution. Et je rajoute : il est trop tard.

Djihadiste de Lunel

Le refus du président de l’Union des musulmans de Lunel (Hérault) de condamner le départ en Syrie de jeunes de la communes partis faire le jihad indigne PS local. La préfecture a dénoncé «l’irresponsabilité» du dignitaire religieux.

Pas de bol, le responsable était mal luné et n’a pas voulu jouer le jeu de l’hypocrisie :

«Pourquoi condamner ces jeunes qui sont partis au nom d’une injustice en Syrie et pas ces Français qui sont partis et ont tué des bébés palestiniens avec Tsahal l’été dernier ?»

«Pourquoi est-ce qu’une mosquée condamnerait, alors que les autres religions ne le font pas ?»

«la plus grosse filière jihadiste, c’est François Hollande»

«Je ne condamne pas du tout ces départs. Les gens sont libres de partir ou de rester : il y a des gens qui pensent que c’est un jihad, d’autres qui pensent que là-bas il y une injustice à combattre. La mosquée n’a pas à condamner ou ne pas condamner ces départs-là»

Mais heureusement, 20 minutes publie un article pour démonter toutes les idées reçues sur l’immigration. Oubliez ce que vous voyez dans les rues :

1 L’immigration a explosé depuis dix ans

Faux selon François Gemenne, chercheur spécialiste des flux migratoires: «depuis huit ans, le nombre de permis de séjours délivrés en France est stable, soit 200.000 par an». Mais compte tenu des décès et des départs, la population immigrée croit en moyenne de 90.000 personnes par an selon une étude l’Insee parue en novembre dernier. Pour le chercheur, si cette idée reçue à la vie dure c’est surtout parce qu’une partie de l’opinion publique «confond les enfants d’immigrés (qui sont Français) avec les immigrés eux-mêmes. Et ces derniers avec les demandeurs d’asile».

Non en effet, c’est la  population d’origine immigrée qui a explosée. La définition de « immigré » ne veut plus rien dire dans le contexte actuel. L’immigration est un « flux », alors qu’on parle de « stock » (mais il n’y a pas de mot officiel pour désigner ce « stock »… pas de mot, pas de problème).

2 La France est championne d’Europe en matière dans ce domaine

Faux. «Tous les pays européens comparables à la France économiquement accueillent davantage d’immigrés qu’elle. C’est notamment le cas du Royaume Uni, de l’Allemagne et de l’Italie. Elle est même dans le bas du classement dans ce domaine si l’on compare la proportion d’immigrés par habitant, avec 5 immigrés pour 1000 habitants», explique François Gemenne.

Et alors ? qu’est-ce que ça change que ce soit toute l’Europe qui soit concernée. En fait c’est pire.

3 Ce n’est pas si difficile d’entrer illégalement en France

«C’est totalement faux. D’ailleurs, la plupart des clandestins qui se trouvent en France y sont entrés légalement avec un visa ou un titre de séjour, avant de décider de rester. Par ailleurs, ils représentent entre 5 et 10% des immigrés», explique le chercheur.

Ouf, nous voila rassuré, les clandestins sont entrés légalement.

4 Le rythme des expulsions a été freiné depuis le quinquennat de François Hollande

«Il n’y a pas eu d’inflexion de la politique de reconduites à la frontière, affirme François Gemenne. Elles sont toujours de l’ordre de 30.000 par an». Et si Nicolas Sarkozy, quand il était ministre de l’Intérieur, semblait avoir eu recours massivement aux expulsions, Manuel Valls lorsqu’il était lui-même Place Beauvau, a enregistré des chiffres plus importants dans ce domaine.

On est censé se réjouir du fait que ça pourrait encore pire ?

5 Les immigrés sont en majorité des Maghrébins et des Africains

Une inexactitude de plus. Car selon l’Insee 46% des immigrés arrivés en France en 2012 étaient européens (Portugais, Anglais, Espagnols, Italiens, Allemands…), 17% provenaient du Maghreb, 14% d’Asie, 13% Afrique subsaharienne et 10% d’Amérique-Océanie.

La encore on joue sur les mots, non ? Un « immigré » ça vient et ça repart. Que les immigrés non africain repartent, ça ne change rien au grand remplacement.

6 Obtenir la nationalité française n’est pas difficile

Selon l’OCDE, le nombre de naturalisations a diminué soit 16% entre 2011 et 2012. «Les conditions de naturalisation se sont beaucoup durcies depuis les années 80. Il est par exemple de plus en plus difficile d’obtenir la nationalité française par mariage. Car une enquête très intrusive est menée pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un mariage blanc». Et il faut justifier au minimum de quatre ans de mariage», précise le chercheur.

Oula, attention, ça serait beaucoup plus difficile de faire des mariages blancs !!! on est sauvé alors. Dormez bien, tout va bien.

7 Les immigrés sont sous-diplômés

Encore un a priori qui tombe. Car selon l’Etude de l’Insee parue en novembre, 63 % des immigrés entrés en France en 2012 étaient au moins titulaires d’un diplôme de niveau baccalauréat. «Ils ont un niveau scolaire égal ou même supérieur à celui des Français. Car ce sont souvent les plus nantis des communautés qui immigrent», souligne le chercheur.

Ha ! Alors on n’a plus qu’a augmenter l’immigration pour faire remonter le niveau. lol Mais j’ai, comme qui dirait, dans l’idée que les diplômes ne se valent pas tous, que l’illetrisme est quand même un petit, un tout petit peu, lié à l’immigration, que les résultats scolaires des africains sont moins bons, etc…

8 Ils viennent en France pour toucher les aides sociales

«C’est un fantasme absolu, car la plupart du temps, les immigrés ne sont pas au courant des aides dont ils peuvent bénéficier en France», affirme François Gemenne. D’où un taux de non-recours important aux prestations sociales. Par ailleurs, il faut un statut d’immigrant régulier pour toucher certaines aides sociales: le RSA, par exemple, n’est accordé qu’au bout de cinq années de résidence en France.

Les immigrés ne seraient même pas au courant des aides dont ils peuvent bénéficier ! hahaha c’est la meilleure celle la. C’est d’ailleurs pour ça qu’a niveau de pauvreté égal un africain touche 2 à 3X plus d’aides sociales qu’un européen, chiffres INSEE. Tu m’étonnes que un « fantasme absolu » !

9 C’est à cause d’eux que les salaires sont tirés vers le bas

Une illusion. Car les immigrés occupent souvent les emplois les plus mal rémunérés «ce qui fait au contraire remonter un peu les salaires des travailleurs peu qualifiés», certifie le chercheur.

Je ne sais pas.

10 Ils coûtent plus cher qu’ils ne rapportent à la France

Prenons le cas des salariés clandestins: s’ils ont le droit à l’aide médicale d’Etat, ils ne profitent pas d’autres aides sociales. Mais ils cotisent à l’assurance chômage et payent des impôts comme les autres salariés

On a le droit d’écrire ça et d’être journaliste ??? Donc si je trouve un tout petit contre exemple, c’est bon, ça signifie que même l’OCDE qui dit qu’ils coûtent plus qu’ils ne rapportent EN MOYENNE à faux ?

Ils ont oublié de dire « non les immigrés ne sont pas tous djihadistes » tant qu’on y est. C’est quand même une idée reçue qu’il aurait fallu démonter. Et c’est facile en plus : il aurait suffit d’en trouver un qui ne le soit pas pour prouver le contraire, selon la nouvelle logique journalistique orwellienne !!

Donc forcément, le lecteur non informé (c’est à dire, la plupart des gens qui se CROIENT informés, comme on en voit beaucoup dans les médias) va se dire « ils nous font chier les fachos à faire monter la haine communautaire ».

En attendant, 4 enfants de moins de 15 ans se sont fait décapiter en Syrie parce qu’ils ont refusés de se convertir à la religion de paix et d’amour. Mais ça ne compte pas puisque c’est une news rapportée par des catholiques.

Et aussi : comment battre et violer une femme de manière hallal :

Robolution

Série d’articles très intéressants chez Bertez :

En France, 42 % des métiers seraient menacés par la robotisation et 3 millions de postes devraient disparaître d’ici à 2025

Bientôt, ils seront capables de remplacer des juristes, des comptables, des professeurs… Autant d’emplois occupés par la classe moyenne aujourd’hui.

Le cabinet Roland Berger évalue à 500 000 le nombre d’emplois ainsi créés dans les dix prochaines années. Essentiellement dans le domaine de l’environnement, des relations clients et des nouvelles technologies. Pas assez toutefois pour compenser les 3 millions de suppressions de postes.

ROBOTS_1_V2_CS6

Comme mentionné dans l’un des articles, ça va d’autant plus poser problème que l’illetrisme augmente (mais il ne faut surtout pas dire que c’est l’immigration).

L’aversion aux inégalités

Article très intéressant chez le minarchiste sur les inégalités.

Ce que ces expériences et observations tendent à démontrer est que l’humain a une préférence innée pour l’égalité…sauf si l’inégalité le favorise, et il déteste l’inégalité quand celle-ci le défavorise. Par ailleurs, les humains ne se préoccupent pas tant de leur niveau absolu de richesse, mais plutôt de leur niveau relatif aux autres.

D’ailleurs, les humains sont même prêts à sacrifier de la richesse (i.e. s’auto-punir) de manière à atteindre une situation relative plus favorable à leur égard.

Les gens qui sont plus à droite ont une tolérance supérieure aux inégalités et sont conséquemment moins affectées par ce biais. Par ailleurs, ce biais semble diminuer avec l’âge, c’est-à-dire que les gens deviennent plus conservateurs en vieillissant. Une citation (faussement) attribuée à Winston Churchill stipule que : « Si vous n’êtes pas un progressiste à 25 ans, vous n’avez pas de coeur. Si vous n’êtes pas un conservateur à 35 ans, vous n’avez pas de cerveau ». Les études sur le sujet démontrent que c’est tout à fait vrai!

En fait, c’est assez simple à mon avis : quand on est dans le haut du panier cognitif, les inégalités nous favorisent. Quand on est dans le bas du panier, l’égalité du favorise. Dans les deux cas, c’est égoïste. Marx (ou Engel) disait : « les classes sociales produisent l’idéologie de leurs intérêts économiques ».

Partant de la, vous pouvez vérifier qu’il y a une corrélation inverse entre l’égalitarisme et … le QI. Ça se vérifie sur les métiers, les religions, les partis politiques. C’est le genre d’information qui pique un peu, donc, ça ne fait pas la une.

Le grand remplacement

Message symbolique au français :

La taille est le problème – Effet Babylone

Dans la lignée des effets de seuils dont je parlais, « Le banc du village » (blog dont je recommande la lecture) m’a poussé en commentaire un article excellent sur le problème de la taille : « partout ou quelque chose ne va pas, quelque chose est trop gros« .

Ce n’est pas tous les jours qu’on trouve un « facteur primordial » de la crise, dont découlent de nombreux autres. Je vous invites donc fortement à lire l’article.

Tout est affaire de services et l’adolescent, au lieu d’apprendre à s’occuper de sa grand-mère, apprend par contre à manifester devant l’asile de vieillards où il n’y a plus de lits disponibles.

Je me doutais déjà de quelque chose de ce genre, sans jamais l’avoir aussi bien identifié. Si je ne m’abuse, vous constaterez que les petits pays (je pense à l’Islande, ou la Suisse) s’en tirent bien mieux face à la crise et en terme de démocratie que les gros. Et ce n’est pas un hasard.

D’une certaine manière, je ne suis pas défavorables aux « euro-régions ». La « France » après tout n’est pas si éternelle que ça (telle qu’on la connaît, ça remonte à la guerre de 30 ans, et au traité de Westphalie – 1648), et la république est un échec. Peut-être que la solution n’est pas de réformer la France, mais de la défaire. De retourner aux régions. Par contre, le fait de mettre un euro-machin au dessus, ça, intuitivement, je pense que c’est encore pire que de mettre un état. C’est trop gros. Et pareil pour l’ONU et tout ces « trucs » mondiaux censés faire la police pour un monde meilleur.

Malthus avait peut-être raison, mais pas comme il le pensait. Dépassé un certain seuil, ce n’est pas la nourriture qui manque, mais « l’humain ». On n’a pas plus de nourriture, mais plus de « merdo bouffe ». On n’a pas plus de personnes mais plus de consommateurs. Il y a donc bien une limite indépassable. Un peu comme si, sur terre, il y a avait un nombre d’âmes fixe, et que si on est trop nombreux, on doit se les partager, et donc, on en a moins chacun, pour prendre une image religieuse.

Ceci dit, maintenant, je crois qu’on arrive au seuil malthusien « classique » : pas assez de nourriture pour tout le monde, même diluée.

Le grand merdier : pic pétrolier, guerre cognitive, robolution, bombe démographique, menace écologique, babel ou la mort


NDE : Insatisfait de ma précédente grille de lecture ( pic pétrolier, surpopulation, robolution, NOM, décadence) je l’ai faite évoluer, en particulier les 2 derniers points.

Je m’opposes aux explications « unitaristes » qui veulent trouver une cause unique et donc une solution unique et simple à la crise.

Cela ne signifie pas que les explications uniques sont fausses, au contraire, ni même que les solutions proposées soient inefficaces, mais ces explications ne sont pas universelles, elles n’expliquent pas tout, ou pas bien, et buttent sur des contradictions internes ou des approximations.

Je vous laisse juger sur pièce. Si vous lisez ce blog régulièrement, chaque intitulé devrait suffire pour comprendre tout ce qu’ils cachent. Ce n’est qu’une synthèse.

Les titres sont choisi comme des « symboles évocateurs ». Exemple : la « bombe démographique » ce n’est pas seulement la « surpopulation », c’est le vieillissement, le dysgénisme, l’immigration de remplacement, la surconsommation, etc… C’est la question démographique dans son ensemble.

Quels sont donc les facteurs à l’oeuvre dans les coulisses de la crise ?

  1. pic pétrolier
  2. guerre cognitive
  3. spectre de la robolution
  4. bombe démographique
  5. babel ou la mort
  6. (menace écologique)

Chacun de ces facteurs peut influencer les autres, parfois en le mitigeant, parfois en l’accélérant. Nous parlons d’une crise systémique (du système tout entier, et non pas d’un seul domaine)

Pic pétrolier

Le pic pétrolier n’est que l’arbre qui cache la forêt de la difficulté croissance que nous avons à extraire les ressources de la planète. Il est accompagné du pic terre arables, du pic halieutique, du pic eau, pic métaux, pic sable, etc…

Il est intimement lié a deux choses :

  • notre capacité d’extraction technologique, et ses évolutions. Nous avons besoin d’une disruption dans ce domaine
  • notre capacité a supporter un coût élevé pour les matières premières. La question du pic pétrolier est aussi financière

Guerre cognitive

Le fossé cognitif augmente : d’un coté une élite techno-scientifique, de l’autre une idiocracy infantilisée. La défiance généralisée s’insinue partout et selon ses moyens on utilise la propagande, la violence, la résistance passive. Les armes de la guerre cognitives sont de plus en plus sophistiquées, et sont impactées par les science cognitives, notamment la physique sociale (qui se développe par l’analyse des réseaux sociaux notamment) qui nous passer à l’ère industrielle dans ce domaine.

Mais la guerre cognitive, c’est aussi contre soi même et nos propres biais cognitifs, qui sont, au final, notre manière principale de « penser ». Les pensémotions ne sont que des raccourcis pour gérer la complexité du monde. Malheureusement, nous croyons dur comme fer que nous sommes des individus rationnels conscients. Nous ne sommes rien de cela. Nous sommes des animaux sociaux (aux multiples personnalités), qui pensons en groupe par automatisme.

Robolution

Les « robots » (au sens large, tout ce qui est automatisé, et relié au net) prennent de plus en plus de places dans nos usines, mais aussi dans nos vies. Ils menacent bon nombre de métiers et provoquent déjà un chômage technologique de plus en plus massif. Ils nous amènent vers plus de technocratie et de transhumanisme. Ils envahissent tout : les transports, la médecine, le journalisme, l’économie, les jardins, les usines, les marchés, les maisons, et parfois même nos corps… Avec l’Internet des objets, l’e-santé, et les réseaux sociaux, ça ne fait que commencer.

Bombe démographique

La fin de la transition démographique est prévue pour 2100 environ (aux mieux), autour de 11 milliards de personnes. Le problème c’est qu’on ne pourra pas tous vivre comme des américains, ni même comme des français, et que le reste du monde veut sa part de richesse aussi. Mais au delà du simple décompte du nombre de personnes, ou de consommateurs, il y a aussi un problème inter-générationnel (les vieux veulent toucher une rente sur leur épargne, les jeunes sont de plus en plus endentés), et de mélange culturel (échec de l’immigration massive). Les seuils de tolérance sociaux sont atteints, l’actualité le montre

Babel ou la mort

Notre système devient absurde et marche sur la tête, ou plutôt, marche sur la dette, devrais-je dire. Au début je pensais intituler cette section « crise de la dette », mais la dette n’est qu’un outil. Le mal est plus profond. Tellement profond qu’il est probablement de nature spirituelle.

La formule est de DiscoTonio « Babel ou la mort » résume parfaitement cet aspect de la crise :

  • le coté fuite en avant, reine rouge
  • le coté démesuré, absurde
  • le coté « plus personne ne se comprends »
  • le coté « on veut défier les dieux »

Finalement, c’est cet aspect de la crise, peut-être le plus protéiforme, qui occupe le devant de la scène, à travers la crise de la dette, la lutte des classes (les 1%), etc…

Abandon des valeurs, décadence, déchéance, frénésie, consumérisme, nouvel ordre mondial, soumission aux puissances financières, socialisme dysgéniste, aléa moral, capitalisme de connivence ou cannibale, vassalisation à l’empire, « TINA » (il n’y a pas d’alternative).

C’est Babel ou la mort.

Notre système ne produit plus (ou n’est plus inspiré par) d’idéal qui élève, le spirituel a été évacué ou inversé, il s’enfonce dans le matérialisme. Tout ce qui est laid, bête, égoïste est implicitement valorisé. A l’inverse, tout ce qui est beau, fort, intelligent est ostracisé.

Ce système fou ambitionne même de remplacer « Dieu », en s’attaquant, via la technologie, à la mort, mais aussi en essayant de refaire la nature humaine.

(Menace écologique)

Perturbations climatiques, déforestation, OGM, pesticides, perturbateurs endocriniens, métaux lourds, nano-matériaux, extinction massive, additifs alimentaires … la liste n’est pas exhaustive.

En principe la pollution serait une conséquence, plutôt qu’un facteur en soi, mais aujourd’hui ce n’est plus une simple « externalité ». Par exemple, la pilule contraceptive qui est faite à base d’œstrogènes (hormone féminine) se retrouve, via l’urine des femmes, massivement dans l’eau et accentue la féminisation. C’est devenu un problème en soi, et c’est loin d’être le seul, car les polluants s’accumulent dans la nature et dans nos organismes.

Les maladies environnementales se multiplient, le cancer la première cause de mortalité. L’obésité devient endémique. La biodiversité disparaît en même temps que les animaux sauvages. Habitués au béton nous ne nous en rendons même pas compte, mais nous dévastons littéralement la planète. Allons nous laisser un champ de ruine ?

Conséquences

Tous ces facteurs provoquent des aggravations multiples : inégalités (de pouvoir, de richesses, de justice), insécurité (crime, salubrité, guerre), instabilité (politique, climatique, financière).

Certains aspects se regroupent : par exemple le transhumanisme est à cheval entre la robolution, la guerre cognitive, et Babel ou la mort.

Ces facteurs s’amplifient souvent les uns les autres. S’il n’y avait pas la guerre cognitive (par exemple) les gens se feraient plus confiance et trouveraient des solutions collectives au lieu de s’affronter. Je précise au passage que pour moi, les solutions de type marxistes « tous unis contre les 1% » font parti intégrante de la guerre cognitive (qui se décline en : lutte des classes, lutte des places, lutte des races, lutte des masses), et ne sont pas des tentatives de véritables réconciliations.

S’il n’y avait pas le pic pétrolier, on aurait plus de temps pour résoudre les autres problèmes sans qu’on ne soit menacé par un effondrement en cascade des systèmes critiques de notre société.

Si on était moins nombreux, on mettrait moins de pression sur l’environnement. Si on n’avait pas mélangé les cultures au forceps, on serait des peuples plus cohérents et forts face à l’adversité, au lieu de perdre du temps et de l’énergie sur des questions religieuses.

Etc…

Au lieu de ça, il semble que ce soit l’inverse, nous nous dirigeons tout droit vers une tempête parfaite : le grand merdier.

Manifestations

Les manifestations sont la manière particulière dont les causes s’expriment selon l’endroit et l’époque.

Qu’elles sont-elles ?

  • l’empire, sa chute, et son ingérence
  • le djihad, suite des révolutions arabes
  • la crise de l’Euro
  • l’explosion de la dette (explosion de la bulle immo chez nous par exemple)
  • la course à la dérégulation/libéralisation (qui n’est que l’inverse de la course au protectionnisme des premières guerres mondiales)
  • tensions géopolitiques et guerres de 4ème génération (révolutions pilotées)
  • etc…

Solutions ?

D’abord il faut bien admettre que notre cerveau nous illusionne sur la question. Notre cerveau VEUT qu’il existasse (lol) une solution unique, si possible simple. Il est fait ainsi que c’est la facilité qu’il recherche avant tout.

Notre cerveau n’est pas prévu (à moins de faire l’effort conscient d’y remédier) pour envisager que :

  • nous ne contrôlons pas du tout la situation (même si des solutions existent)
  • il n’existe pas de solution unique
  • il n’existe pas de solution simple
  • il n’existe pas de solution « non douloureuse »
  • il est déjà trop tard, même si les solutions existaient

Chaque problème pris individuellement à sa solution. Mais la difficulté, c’est qu’en en solutionnant un, on peut en aggraver un autre. Par exemple, si on résous le problème de la menace écologique en diminuant l’activité industrielle, on aggrave le problème de la dette via une augmentation du chômage. Comment résoudre la question du pic pétrolier alors que c’est un sujet qui demande une collaboration extrême entre tous les agents du système, alors même qu’on est en pleine guerre cognitive et qu’il est très difficile d’avoir des informations fiables. Etc…

C’est la ou réside la vraie difficulté à mon avis. Il existe peut-être une issue « facile » à la crise, un moyen de nous faire éviter les difficultés. Mais pour l’instant, collectivement, nous aggravons les choses du mieux que nous pouvons.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 196 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :