Blog de Yoananda

Petit anti-manuel de la pensée unique, pour lire entre les lignes

Edito


Bouillant

  • Ukraine31 Août 2014 : Poutine parle de scission et l’UE de durcir les sanctions. Poutine est en train de gagner à la régulière. Trêve fragile.
  • Califat : La guerre aux portes de l’Arabie Saoudite? 29 Juin 2014 proclamation du nouveau Califat. ISIS gagne du terrain. Les US déclarent la guerre à ISIS.

Chaud

  • rentrée 2014 : re-re(ma)niement du gouvernement. La Fronde va-t-elle amener à la dissolution ou se coucher on le saura pour le vote du budget en principe (le 24 il devra être adapté après avoir été validé le 13 par Bruxelles). 2 Octobre 2014 : Jacques à dit que tout serait joué
  • 31 Juillet 2014 : Monseigneur Ebola !!! Incontrôlable en Afrique, à priori aucun risque pour l’Europe. Il serait aéroporté ??? [Si c'est le cas, je ne suis pas sûr qu'on soit toujours protégé, à vérifier]

Tiède

  • 30 Novembre 2014 : référendum Suisse sur le rapatriement de son or.
  • 9 Novembre 2014 : référendum sur l’indépendance de la Catalogne. 
  • Novembre 2014 sommet du G20 (renégociation au FMI en vue par les BRICs).
  • 4 Novembre 2014 Élection US de mi mandat, avec la réforme du FMI (et la fin du droit de véto US) en ligne de mire. Ultimatum à Poutine si les républicains gagnent.
  • Octobre 2014 : fin du tapering de la FED. Conséquences ?
  • La neutralité du net en débat et … en danger. C’est l’internet libre tout entier qui est l’enjeu et donc la possibilité de contester.
  • Un autre état islamique en gestation en Afrique ?
  • Arabie Saoudite, Koweit, Qatar, Iran : 7 juillet 2014 – le roi des Saoudiens à 90 ans, sous assistance respiratoire et pas de successeur direct. C’est le premier producteur mondiale de pétrole. Je vous fait un dessin ? remous en cours au Koweit.

En préparation

  • Un article de prospective : ce qui va changer, ce qui ne va pas changer dans le monde demain
  • Peut-être un article de synthèse sur les techniques de manipulation.
  • La vraie et la fausse gauche
  • Les outils de la domination
  • La menace Islamiste

19 Septembre 2014

Faut toujours pas stigmatiser

Sarreguemines

Les violences se sont multipliées durant les deux nuits de ce week-end – samedi et dimanche – à Sarreguemines (Moselle) dans les rues de la ville. Selon la police, deux bandes rivales, l’une originaire de la ville et l’autre d’un quartier sensible de Behren-Lès-Forbach, une ville très pauvre de la région se sont affrontées dans les rues du centre-ville. Des vitrines de magasins ont été attaquées et des jeunes se sont violemment frappés sous l’œil de riverains tétanisés. A coup de poing et de barre de fer, les individus âgés de 17 à 21 ans se sont provoqués. Les urgences accueillant les blessés ont d’ailleurs été la cible de la suite du déchaînement de violence. Une aide soignant a été frappé au visage et l’équipe de sécurité de l’hôpital de Sarreguemines gazée à coup de bombe lacrymogène.

Ils se sont donnés le mot ou quoi ?

Bien sûr les médias se gardent bien de dire "qui" sont tous ces jeunes. Parce qu’il ne faut pas stigmatiser. Donc je vous laisse deviner le point commun entre ces 3 affaires.

Faut pas stigmatiser

Paris 13ème :

Voiture brûlée, jet de projectiles, pare-brise brisé: le secteur de la porte d’Italie, dans le XIIIe arrondissement de Paris, s’est enflammé la nuit dernière. Un groupe de plusieurs dizaines de jeunes du quartier s’en est pris à des pompiers, appelés pour une voiture en feu, rue Paul-Bourget.

Appelés en renfort, les policiers, tout comme les pompiers ont été contraints de se replier quelques centaines de mètres plus loin, porte d’Italie, avant que les jeunes s’éparpillent, sans faire de blessés. Ces violences pourraient être liée à une course poursuite entre la police et l’un des meneurs du quartier, il y a deux jours, dans laquelle le jeune homme avait chuté de son scooter et s’était blessé.

L’incendie de la voiture rue Paul-Bourget pourrait avoir été provoqué intentionnellement, pour attirer les forces de l’ordre dans un guet-apens.

Lille

Les pompiers et une équipe médicale du Samu arrivent sur place, ainsi que la brigade accident de Lille. Mais très vite, la situation dégénère. Une trentaine de jeunes se regroupent autour de la victime et commencent par emporter le scooter. Puis, ils tentent d’empêcher les policiers d’effectuer les constatations habituelles et commencent à gêner le travail des pompiers et de l’équipe du Samu.

La brigade de sécurisation du territoire (BST) est appelée en renfort et met en place un périmètre de sécurité autour de l’intervention. Les opposants sont maintenant une cinquantaine et semblent être appelés par un meneur. Les jeunes insultent les fonctionnaires, crient que les pompiers et policiers n’ont rien à faire sur « leur » territoire. L’un d’eux filme. Et les policiers doivent utiliser des gaz lacrymogènes pour défendre la zone où le cyclomotoriste est toujours en train d’être soigné.

C’est pas facile de maintenir l’ordre, n’est-ce pas ?

Je m’indigne sur la stigmatisation des jeunes !!! Tous les jeunes ne sont pas des voyous. C’est de l’incitation à la haine générationnelle et dieu sait qu’on n’a pas besoin de de ça dans notre pays ou les jeunes doivent trimer dans le privé précaire pour payer les retraites des vieux fonctionnaires avec maison secondaire. Les jeunes sont des français comme les autres, on ne doit pas en faire une catégorie à part, même si le pays vieillit. Nous devons travailler a la réconciliation et cesser de faire pression sur les plus défavorisés. Ils ont le droit de s’amuser un peu. La police à très bien fait de ne pas envenimer la situation, on ne peut que saluer son professionnalisme.

Poubelle

  • 1er Septembre 2014 : ça barde au Pakistan. 4 morts, 300 blessés.
  • Îles Senkaku : 30 Mai 2014 les tensions montent d’un cran et Washington s’en mêle.
  • Israël : 26 Août 2014Cessez le feu.
  • 17 Septembre 2014 : loi "terrorisme pour tous", ou loi "l’état policier c’est maintenant" sera votée.
  • 14 Septembre 2014 2ème Maïdan prévu en Russie à Saint-Pétersbourg aux élections municipales (2ème ville de Russie) ? Apparemment rien ne s’est produit.
  • 18 Septembre 2014 : référendum sur l’indépendance de l’Écosse. L’UE panique un peu, juste un peu ! lol
  • Ukraine : 16 Juin 2014, ayé ! coupures de gaz. A priori sans incidence jusqu’à l’hiver prochain.

18 Septembre 2014

Bouffons des insectes

Ayé les insectes débarquent dans nos assiettes … mais bon, aucun rapport avec le pic pétrolier (duquel sortent les fertilisants, herbicides, pesticides), le pic eau, le pic phosphore, et le pic terres-arables !

Non, aucun rapport… avec la surpopulation.

Tout va bien, dormez bien.

Je le redis, on est en train d’atteindre les limites, et dans peu de temps la population devra diminuer mécaniquement parce qu’il n’y aura pas assez pour tout le monde. Mais bon, si on doit manger des insectes, on gagnera un peu de temps probablement. C’est mieux que les galettes d’argile.

#PDM

vu chez Tonio

Hans Rosling, le monde va mieux

Totalement à l’opposé de certaines choses que je dis, et de ce qu’on croit généralement : le monde va de mieux en mieux et est de moins en moins inégalitaire ! Le méchant libéralisme / capitalisme enrichit la planète, et surtout, élimine le fossé "riche/pauvres". Il y a une classe moyenne mondiale qui apparaît, même si elle disparaît de chez nous. Ça vaut le coup d’oeil. La situation des femmes notamment s’améliore grandement.

17 Septembre 2014

Religion lol

Lire la suite

Djihad 1


J’ai collecté bon nombre d’informations intéressantes et peu connues sur le djihadisme. Ça commence à faire trop pour un seul article, donc je vais scinder ça en plusieurs mini articles, en mode impressionniste. Vous verrez le tableau d’ensemble à la fin que je compléterais par  une synthèse .

Je crois qu’on est pas mal ignorants sur ce sujet qui prends de plus en plus d’importance médiatique. Médias qui insistent bien : l’Islam est une religion de paix et d’amour. Les fanatiques ne sont qu’une poignée, isolés, et en plus, ne sont pas de vrais/bon musulmans.

Voyons ce qu’il en est.

Quelques news récentes :

  • Isis banni les maths, l’éducation civique et le sport pour les enfants.
  • Isis c’est entre 20 et 30 000 combattants. C’est tout ? Une poignée de gus qui terrorisent la planète entière ? Et c’est si compliqué que ça de les déloger ? Il faut bien qu’ils aient quelques soutiens quelque part, ne serait-ce que pour vendre leur pétrole, non ?

    Les frappes américaines en Irak ont abouti à renforcer le soutien à l’organisation État islamique, qui a vu ses rangs s’étoffer, ont estimé mercredi les plus hauts responsables du renseignement américain.

  • Ha tiens, les "modérés" (les fameux rebelles qu’on ne cesse d’armer) se sont finalement associés aux "extrémistes". Cela fait suite à plusieurs choses : l’Arabie saoudite qui déclare ISIS ennemi n°1, Obama qui déclare vouloir faire la guerre à ISIS, et l’état major des rebelles qui s’est fait exploser. Zut, pas de bol alors, hein ?

A voir absolument pour comprendre (vidéo courte en plus). Alexandre Del Valle: la solution finale contre des chrétiens. Émission Salut Les Terriens, canal +, le 15 janvier 2011 sur le fascisme vert, on ne peut pas dire qu’on n’a pas été prévenu. De quoi se poser de sérieuses questions sur l’attitude de nos gouvernements et les buts poursuivis :

Des idées fondamentales sont développées :

  • Les anti-réforme du Coran ont réussi à s’imposer avec un argument simple : si vous êtes pour la réforme, vous êtes "pro colonialiste/occident". Donc les courants réformateurs sont étouffés dans l’oeuf.
  • Les moines de Tibérines ont été tués légalement aux yeux de l’Islam à partir d’un texte jamais dénoncé
  • La nouvelle solution finale des chrétiens d’orient : Dans les années 50 avec le nationalisme arabe on a assisté a l’expulsion de tous les juifs (en Irak et Égypte notamment). Au Maghreb les chrétiens ont été renvoyés depuis le 14ème siècle. Les chrétiens d’Arménie s’étant fait génocider par la Turquie, il n’en reste plus grosso modo qu’en … Syrie (protégés par un régime laïque), ceux d’Égypte, et ceux d’Irak. Les plus nombreux étant en Égypte (10 millions).

Alors bien sûr, on a le recteur de la mosquée de Paris, président du CFCM (l’instance mise en place par Sarkozy pour faire l’interface entre les musulmans et l’état) qui condamne les massacres des chrétiens d’orient. Mais ils ne sont pas suivis par l’UOIF (si j’ai bien compris ce sont les frères musulmans français) qui est beaucoup plus représentative. Donc quand le monde titre "les musulmans de France défendent les chrétiens d’Orient", c’est évidement de la com gouvernementale. Ni plus, ni moins. Le rôle du CFCM étant précisément de dire ce que le gouvernement à envie d’entendre, et sûrement pas de traduire la voie "des" musulmans.

Tout le monde n’est pas dupe : Les 3 silences des musulmans

Sur un plan français: pourquoi les réseaux musulmans des mosquées et des associations diverses sont incapables de détecter et de prévenir les allers et venues de 800 jeunes djihadistes dont le ministère de l’Intérieur détient pourtant un compte précis? Ils sont issus de familles concrètes, connues dans leur quartier. Premier silence.

Sur un plan international: qui finance et commande vraiment ce califat autoproclamé et à qui profite-t-il stratégiquement? Deuxième silence.

Sur un plan théologique: tous les musulmans affirment que ces combattants «n’ont rien à voir avec l’islam», mais eux le revendiquent sans cesse. Où est l’erreur? Troisième silence.

La réponse à ces questions est toute trouvée. Suite aux 6 personnes interpellées du coté de Lyon, l’imam du coin s’est empressé de déclarer (je paraphrase) "connais pas ces gus, ils ne vont pas à la mosquée" … Si c’est lui qui le dit … !

Ok, soit, mais ces jeunes ont des familles, des amis, des voisins. Et personne parmi tout ce monde ne va à la mosquée ? On y reviendra, mais gardez cette histoire en tête.

Et pour terminer, 23 chrétiens décapités en Arabie Saoudite :

In the past month, a group of radical Islamic extremists based in the Middle East beheaded at least 23 people and enforced a ban on Christianity by arresting a group of people for practicing the faith in a private home.

No, I’m not talking about ISIS. The real culprit is the Kingdom of Saudi Arabia, one of the America’s closest global allies.

Ha ? mais pourquoi Obama et Hollande ne sont pas allé verser une petite larme à la TV pour ces 23 chrétiens ? [PS : le reste de l'article vaut le détours]

Quand un mouton veut faire la guerre, il envoies ses chiens berger mordre à sa place


La dynamique de groupe est un sujet assez complexe mais qui s’utilise en pratique de manière assez instinctive ou intuitive car nos cerveaux sont "câblés" pour ça. Cet article est une réponse "scientifique" à la pression sociale qui voudrait nier ces instincts.

En gros quand on vous dit "faut pas amalgamer" j’explique pourquoi, si si, il faut, sans tomber dans l’excès pour autant. Ne pas amalgamer est autant un excès qu’amalgamer grossièrement.

En France, de part notre histoire et notre psychologie collective à tendance marxiste (Rousseauiste pour être plus précis), nous considérons que les peuples sont paisibles par nature et que quand les élites sont en faillites (à cause de leur avidité excessive), plutôt que de se faire couper la tête, elles s’arrangent pour nous monter les uns contre les autres afin de faire diversion, et relâcher la pression sociale. C’est vrai, mais ça ne veut pas dire que tout fonctionne comme ça. Ça ne veut pas dire que c’est toujours la seule et la meilleure explication et qu’il n’y a d’ennemi "qu’en haut" de la pyramide sociale, chez les intouchables. En gros on a le droit d’amalgamer quand c’est les riches et les fachos, sinon, attention à vous.
Déjà que je n’aime pas trop qu’on me dises quoi penser, j’aime encore moins qu’on m’impose comment penser !

En principe sur un champ de bataille, on identifie facilement l’ennemi à cause de son uniforme, de son fanion, ou parce qu’il est "derrière la ligne de front". Mais ce n’est pas toujours aussi simple : en cas de guerre civile, de guerre partisane, de guerre larvée ou de basse intensité, de révolte, d’insurrection, de guerre multi-polaire (3 groupes ou plus qui s’affrontent), de guerre de 4ème génération, etc…

Comment s’y retrouver ? Commençons déjà par nous perdre. [Je vais essayer d'être clair mais je vous garantit un beau bordel dans votre tête cette fois - y a beaucoup à dire]

La personne collective

Comme expliqué précédemment, nous sommes (en grande partie) des animaux sociaux, et notre dynamique de groupe crée des véritables "personnes collectives" (PC) qui se manifestent chez tout un chacun par l’influence d'"identités sociale" qui modèlent nos émotions, nos souvenirs*, nos pensées. On pourrait appeler ça une tribu aussi. Comme une personne humaine, les "personnes collectives" ont leur propre dynamique de groupe entre elles (c’est à dire qu’elles ont des sous-personnalités, et de sur-personnalités – de manière fractale). Ainsi on va avoir un ordre de préséance entre elles et donc entre les classes sociales, ou entre les nations … pour l’accès au pétrole notamment !  [mais c'est un autre sujet]

Pour donner une image concrète, nous agissons un peu comme ces oiseaux, en créant des entités de groupe :

Quand je dis "véritable" cela signifie que des entités "abstraites" ont de nombreuses, si ce n’est toutes les caractéristiques qu’on peut attribuer à un être vivant (qui après tout est un collective de cellules lui aussi !) : une personnalité, une histoire, et une volonté, des désirs, une vie propre. C’est uniquement le caractère protéiforme et dynamique de ces PCs qui nous empêche de le voir clairement.

En occident on est habitué à nous considérer comme des êtres séparés les uns des autres, qui pensent par eux même, et qui décident par eux même. A travers différents articles sur la dynamique de groupe (qui s’impose à nous sans qu’on le sache) et les biais cognitifs ainsi que les techniques de manipulations qui en découlent, j’espère avoir montré clairement qu’il n’en est rien. La plupart de nos pensées ne nous appartiennent même pas, elles "circulent", et on les attrapes comme des virus**.

En somme, nos neurones qui sont en réseau dans notre cerveau ont trouvés des moyens pour se mettre en réseau dans des cerveaux globaux.

Attention toutefois, un être humain peut participer au cours de sa vie, et même de sa journée à plusieurs PCs. A un moment T ses différentes "identités sociales" peuvent être en conflits (ce qui crée une sorte de bug : on ne parvient pas à lever nos contradictions interne et à prendre une décision). De même l’emprise des PCs sur les personnes humaines peut être de degrés variables. De plus, il ne faut pas essayer de tout expliquer par ce mécanisme non plus, même si c’est l’un de nos biais cognitifs de vouloir trouver une explication unique. C’est un facteur parmi d’autres, mais pour ce post, je ne focalise uniquement sur ce dernier. Ajoutons que les humains individuellement peuvent influencer (dans une certaine mesure) les PCs.

Pourquoi donc le mettre sur le tapis ?

A l’heure du communautarisme, des tensions sociales exacerbées, c’est l’actualité elle même qui l’impose et je suis pas d’accord avec l’attitude des médias qui consiste à masquer ce fait, car ce faisant, on ne fait qu’empirer la situation, on empêche le débat citoyen.

J’explique ici pour dans certains cas, on doit parfois "amalgamer" et "discriminer" (2 mots qui sont devenus 2 points godwin) et parfois non. C’est tout un art.

Plusieurs facteurs provoquent un renforcement des PCs, cette "tribalisation" : le déracinement induit par la mondialisation pousse les gens à se réfugier dans leur "identité sociale". La "lutte étatique contre les déterminismes" (comprenez : arracher les enfants à leur familles via la théorie sans genre, via le divorce pour tous, via la diabolisation des traditions) provoque le même effet de replis. La faillite de notre modèle social pousse aussi les gens à chercher refuge dans les solidarités locales parmi les leurs, ce qui change leur dynamique de groupe (et donc leur appartenance à telle ou telle PC).

Mais que veut-elle au juste ?

Comme vous et moi, elle veut déjà … survivre ! De la même manière que Richard Dawkings avait formulé sa théorie du gène égoïstes (nous ne serions que moyen trouvé par ces derniers pour se reproduire), la PC cherche à survivre à travers nous, et même à se développer.

Tout cela peut paraître très abstrait, mais c’est en réalité très simple. Dans la pratique une PC c’est un parti politique, une entreprise, une association, une religion, un secte, une nation, etc … Il y en a des jeunes, des vielles, des fortes, des tremblantes, des malades, des belles, des grosses, des avares, des peureuses, etc…

Comment fait-elle pour survivre ?

La dynamique de groupe commence à 2 et impose des rôles différenciés à chacun. Cette spécialisation est tellement naturelle qu’on la voit partout à l’œuvre : mettez 2 personnes dans un jardin (l’un bêche et l’autre plante), ou lors d’un déménagement (l’un porte et l’autre range), partout, tout le temps, vous verrez les gens se spécialiser. Pourquoi ? parce que c’est cognitivement plus économe (on réfléchit moins quand on fait une tâche répétitive) de procéder ainsi.

La raison d’être des PCs est d’accomplir une tâche, un idéal, un objectif, de réaliser quelque chose de concret. Par exemple, sans porter de jugement moral, on voit bien comment les sectes sont des machines très efficaces pour mettre en place des normes sociales divergentes.

La PC  se construit sur la base de ces spécialisations : tous pour un et un pour tous.

Plus il y a de personnes, plus il y a de rôles distincts, mais au delà d’un certain seuil minimal, on va retrouver des constantes qui servent à assurer la survie. C’est la fonction tripartite :

C’est le français Georges Dumézil (1898-1986) qui a mis en évidence le trait commun de tous ses peuples dans le domaine politique, à savoir la répartition de la Société en trois classes fondamentales hiérarchisées : celle des prêtres-souverains, celle des guerriers, celle des producteurs; ces trois classes correspondants aux trois fonctions de la Souveraineté (idéologique et politique), de la Sécurité et de la Fécondité.

Je ne fais qu’étendre le concept à toute les PCs et pas seulement aux peuples. En France on avait le tiers-état (assurant la Fécondité), la noblesse (Sécurité), et la clergé + roi (Souveraineté). En Inde c’est le système de castes : agriculteurs/producteurs, prêtres/enseignants, princes/guerriers. Comme dans divergente les factions se disputent le pouvoir. Dans la république Platon nous parlait des dirigeant/philosophe, guerrier/gardien, producteur/agriculteur. Vous remarquerez la parallèle avec les lézard du désert américains qui utilisent trois stratégies de survie : la force, l’union, et la ruse / bellatores, laboratores, oratores. On est en pleine éthologie. On peut pousser un peu plus loin : le libéralisme c’est la ruse (souveraineté), le communisme l’union (fécondité), et le fascisme la force (sécurité). Si on remonte aux essence, en France on a l’UMP met en avant l’aspect ruse, le PS l’union, et le FN la force (cependant la force a été exclue du jeu politique ce qui déséquilibre totalement l’édifice mais c’est un autre sujet). Au dela des partis politiques, la France actuelle suit toujours ce schéma : les agents de sécurité (la guerre étant économique) sont les multinationales, la souveraineté c’est le corps enseignant et les médias, et la fécondité c’est le reste du peuple, les artisans, PMI, PME, prof libérales. On a toujours une noblesse, un clergé et un tiers-état.

Disons pour simplifier que les 3 rôles archétypaux des tribus sont : prêtre, guerrier, paysan.

Les 3 rôles sont amalgamés et forment une tribu. C’est indissociable. Même dans une société libérale ou on pourrait dire que c’est "chacun pour sa gueule", c’est faux, nous avons des guerriers (entrepreneurs), des prêtres du libéralisme (économistes), et des armées d’employés serviles. Ça se fait à une autre échelle, c’est tout.

Dans une tribu, seuls les guerriers sont agressifs, les prêtres et les paysans ne sont ni formés ni outillés pour. Si une tribu est agressive, elle mettra ses guerrier en avant, sinon il seront en retrait.

Bref, tout ça pour dire que quand vous discutez avec quelqu’un, ce sont 2 ou plus PCs/tribus qui interagissent à travers vous et votre interlocuteur. Et si l’on n’utilise pas la bonne grille de lecture, on peut tomber sur des contre-sens … douloureux, et parfois mortels. Dans un cas extrême : Vous pouvez vous faire tuer "sans raison" parce que vous avez confondu un "guerrier" avec un "paysan" d’une "tribu" adverse. Si vous aviez amalgamé, vous seriez en vie.

Notez qu’on peut être paysan d’une tribu et guerrier d’une autre. Il n’est pas facile de savoir à l’avance qu’elles PCs vont s’activer : quand 2 personnes humaines sont en face, mais que parmi leurs multiples tribus respectives, dans le lot des combinaisons possibles, certaines s’entendent bien, et d’autres sont en conflit … que va-t-il se passer ? lol

En France c’est le flou artistique le plus total (certains ne savent même pas vraiment à quelle "tribu" ils appartiennent ou croient n’appartenir à aucune, sans compter qu’ils peuvent être amalgamés par un tierce…). Cependant il y a des tribus qui sont clairement en guerre (ouverte pour certains) et qui peuvent/veulent nous y entraîner. En tout cas, il y a des morts de tous les cotés. Même si la majorité des personnes d’une tribu sont pacifique, ne vous y trompez pas elles peuvent tout de même appartenir à une tribu en guerre (et si elle l’est c’est souvent contre une seule autre tribu). Je pense qu’on assiste déjà à une simplification du paysage "tribal" depuis un moment.

A l’échelle du pays on ne peut donc pas raisonner sur la base de ce que font les individus, sans tenir compte de la dynamiques de groupes qu’on peut deviner au travers des statistiques et des événements symboliquement forts, un peu comme en dynamique des fluides (mais à l’inverse on ne peut pas tout réduire a des dynamiques de groupe simplistes, il faut introduire des nuances). Ainsi quand une personne en tue une autre, c’est souvent l’expression d’une dynamique de groupe très complexes, mais parfois elles sont assez simples à décrypter (quand on veut bien s’en donner la peine).

Toujours est-il que dans le contexte actuel, à titre personnel, il est bon de savoir vous auto-situer un minimum histoire de ne pas avoir de mauvaise surprise. Si vous vous ne savez pas précisément à quelles tribus vous appartenez, d’autres pourraient se charger de vous le dire. [Ce qui laisse un large espace pour les quiproquos !] Sans parler de violence physique, des portes peuvent se fermer sans même qu’on sache pourquoi !

Les PCs ont souvent besoin de "champions" qui sont leur bras armés en quelque sorte (chacune ayant sa propre stratégie de conquête en fonction de ses atouts). Elles ont toute un processus interne de curation pour les faire émerger. Si vous vous faîtes agresser (verbalement ou physiquement) dans la rue ou lors d’un repas, ce n’est pas juste un individu qu’il y a en face de vous, il se peut que la personne soit un guerrier dans l’une de ses multiples tribus et vous ai pris comme membre d’une tribu adverse (ça marche dans les deux sens bien sûr – tout ceci est souvent inconscient). J’ai tendance à croire que le reste du monde est quand moins compliqué que nous quand aux appartenances "tribales" de chacun. Au moins ils savent pourquoi ils se battent quand ils le font ! lol

La "guerre" est souvent rhétorique d’ailleurs dans les états policés. Chaque PC a sa propre manière de la mener. Les guerriers d’une entreprise sont ses avocats et ses commerciaux. Dans une secte, ce sont les cadres qui assurent la protection (financière, affective, et idéologique) des adeptes. Les guerriers d’un parti politique sont les militants qui essayent de recruter des membres en collant des affiches (guerre de communication). Mais parfois, la guerre entre PCs tue vraiment des gens. C’est une question de contexte. Avec la crise notamment, l’agressivité devient plus souvent physique.

Disons le autrement, et mettons un peu de coté cette complexité pour en venir au fond du sujet :

Avant c’était simple, les prêtres envoyaient les guerriers avec quelques provisions des paysans pour assurer la survie leurs peuples. Donc tout le monde savait que le paysans d’en face était un ennemi, même s’il n’était pas dangereux, car il soutenait ses guerriers qui eux le sont. Aujourd’hui, tout est mélangé, confus, mais les rôles tenus par chacun sont toujours la, et 2 paysans de tribus différentes peuvent ne même pas savoir qu’ils sont en guerre …

Pour prendre une image plus pastorale, faisons l’analogie avec un troupeau, ses moutons (la prospérité), ses chiens (la sécurité), et le berger (la souveraineté): Méfiez vous autant des moutons que des chiens bergers car quand un mouton veut faire la guerre il envoies ses chiens berger mordre à sa place  !

Le travail que je fais sur ce blog depuis le début consiste à essayer de décrypter le comportement de ces PCs en collectant les indices, puisque en fait, ce sont souvent ces forces "supra-humaines" qui tirent les ficelles de l’actualité, ce sont elles qui donnent de l’importance à telle ou tel fait divers. Les PCs comme les humains en arrivent parfois à se battre. Comme chez les humains les raisons tiennent plus souvent d’une mauvaise dynamique de groupe (entre PCs), plutôt qu’une explication "gentil-méchant".

La classe dirigeante, consciemment ou inconsciemment le sait. En montant en épingle tel ou tel événement elles essayent d’influencer la psychologie des PCs (et y parviennent dans une certaine mesure, mais de moins en moins avec Internet, il faut bien l’avouer).

En France nous avons tendance à (/ notre PC nous fait) croire que tous les moutons sont zentil et inzustement opprimés par les chiens et les bergers, mais nous avons deux dynamiques différentes en place :

  1. d’un coté les bergers qui essayent de monter les moutons les uns contre les autres
  2. de l’autre, certains moutons qui veulent en découdre et se cachent derrière leurs chiens et leurs bergers.

Mais le (2) n’existe pas (selon les merdias), on préfère dire que les moutons sont zentils et qu’ils ne font pas partie du même troupeau que leurs bergers et leurs chiens ! Enfin ça dépends de ce qui arrange le pouvoir mais en général, le (2) ne peut pas exister parce qu’étant contraire aux principes de la république une et indivisible, on est censé n’être qu’un seul troupeau. Point à la ligne. Mais l’humain n’est pas câblé ainsi pour se sentir d’un seul et unique troupeau.

  • Corollaire 1 : le problème c’est qu’on ne peut pas résoudre un conflit dont on nie l’existence et donc il dégénère à terme en conflit ouvert, voila sûrement pourquoi on est abonné aux révolutions sanglantes !
  • Corollaire 2 : voila aussi pourquoi la république veut refaire le câblage humain ! – et la boucle est bouclée : plus ça ira mal, plus "ils" le nieront, et donc plus ça ira mal.

Le corollaire 2 est une boucle de rétroaction positive qu’il est très compliqué de défaire une fois qu’elle s’est mise en place.

La conclusion simple de tout ça c’est que l’argument de séparer les modérés des extrémistes est bien commode mais ne reflète pas la réalité "tribale" de l’homme. C’est valable dans beaucoup de cas : en tant que français je suis co-responsable de la guerre au Mali, de la chute de Kaddhafi, etc… même si j’étais personnellement contre ! C’est injuste mais c’est ainsi. Pareil pour les américains, ils ont fait la guerre en Irak sur un mensonge et ne peuvent pas se cacher derrière leur petit doigt, c’est leur système tout entier qui est en cause, même s’il y a plein de gens bien et pacifique la bas. Pour mettre les points sur les i : c’est facile d’être contre la guerre en Irak, mais c’est moins facile de se priver du pétrole qu’elle a rapporté. C’est facile d’être contre la guerre du Mali, mais c’est moins facile de se priver de l’uranium qu’elle à rapporté.

Donc je le redis on doit aussi raisonner en terme de dynamique de groupes, qui imposent des rôles différenciés à chacun d’entre nous pour réaliser un même objectif. Mais il faut le faire sans tomber dans les excès du passé … c’est la toute la difficulté. Ce n’est pas pour rien que notre PC dominante s’est interdit de le faire.

Je rebondis d’ailleurs sur mon dernier post sur l’énergie en montrant que tout est lié : en produisant ma propre énergie je ne peux plus être tenu responsable des saloperies que mon gouvernement fait en mon nom (du moins sur cet aspect la).

Maintenant que vous savez tout ça, vous pouvez sombrer dans la parano tranquillement ! lol

 

PS : vous noterez qu’en ayant connaissance des "méta-données" sur les gens, c’est en fait la carte des PCs que la NSA peut constituer. Elle peut l’observer en direct live et donc elle finira par savoir comment l’influencer à volonté, après quelques échecs (probablement).

PPS : l’actualité fournit (encore une fois) quelques illustrations :

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=RzjPputQEA4

Un jeune blessé mortellement en plein centre de Toulouse, à la frontière d’un "quartier populaire".

Saint Mandé, 3 jeunes filles dont 2 maghrébines se sont faites agresser par une 30aine de jeunes, de confession juive.

 

* La mémoire est reconstruite d’une part, et contextuelle d’autre part (on ne se souvient pas de tout, mais de ce qui est pertinent à un moment donné … si on est en colère, on se souviendra plus des mémoires "colériques"). La mémoire est donc largement influençable.

** La science qui étudie ces pensées en tant qu’entités autonomes s’appelle la mémétique. Les ésotéristes appellent ça des égrégores, et les mèmes seraient l’équivalent de leurs gènes. Les mèmes sont au gènes ce que les egrégores sont aux personnes collectives.

Transition énergétique : pourquoi ? comment !


Voici une série de graphiques ultra intéressants de chez Janco. J’en ai sélectionné quelques uns pour expliquer pourquoi, à mon avis, il faut "transitionner" (de toute urgence mais bon … je ne veux affoler personne).

Je reviens sur ce que je disais "Dans tous les cas, dans le futur, si technologie il y a, elle sera électrique" (j’aurais du d’ailleurs commencer ma série sur l’électricité par le présent article – celui sur les risques électriques prends tout son sens après coup) :

le monde du pétrole s’effondre déjà, il est (un peu) remplacé par un monde "électrique". Ce n’est pas dans 5 ou 10 ans que ça va se produire, en réalité, c’est déjà le cas, de manière "douce" depuis 30 ans (mais on a pédalé très fort pour limiter les dégâts) et de manière forte depuis 2005/2008 (le pédalage ne suffit plus), et bientôt (2017 environ à mon avis) ce sera la manière dure. Par contre, s’il reste un espoir c’est du coté des "renouvelables", donc de l’électrique.

Quand je dis "espoir", il faut bien comprendre que fabriquer des panneaux solaires ou des éoliennes ce n’est pas magique ! Pour l’instant, c’est via le pétrole et les autres fossiles qu’on fabrique et transporte tout ça. Ce que je veux dire, c’est que :

  1. si on est (du moins en partie) autonome en énergie alors ça adoucira les difficultés dans les années à venir
  2. si l’économie repart plus tard, ce sera via de l’électrique, donc vous ne repartirez pas de zéro, au contraire
  3. en cas d’effondrement, vous avez un cousin de sécurité personnel

Et si tout s’effondre vraiment, on aura fait ce qu’on pouvait on aura la conscience tranquille ! lol

Pourquoi ?

Le pic pétrolier est déjà la en Europe, et même le pic fossile tout court. Bien sûr, les délocalisations aidant, une partie de notre consommation est externalisée, mais probablement pas tant que ça en fait, la balance commerciale de l’union européenne est légèrement en déficit (celle de la zone euro est équilibrée).

Il y a eu 2 phases (courbe rouge ci-dessous) : choc pétrolier des années 70. La croissance fulgurante des 30 glorieuses est passé à une croissance molle en 1982. Mais en 2005, c’est le décrochage (avant même les subprimes vous noterez). C’est ce que j’appelle la manière douce entre 1982/2005, puis la manière forte, et bientôt, on va rentrer dans le dur. Notez le charbon (courbe marron) en chute depuis la fin de l’URSS … probablement une conséquence, mais je n’ai pas vérifié.

Même la production d’électricité globale (qui dépends en grande partie des fossiles, notamment en Allemagne qui à beaucoup des centrales à charbon) diminue elle aussi :

Mais, les "non fossiles" eux par contre progressent (le gros hydro est déjà à plein régime, on ne peut pas vraiment en rajouter, sauf du petit hydro domestique). Le nucléaire à passé son pic autour des années 2000, et c’est le "renouvelable" (géo / solaire / éolien) qui prends le relais. C’est précisément ce que j’essaye d’expliquer, c’est "la" qu’il faut aller si on veut avoir une chance collectivement ou individuellement.

L’Allemagne l’a bien compris, ils y vont a fond, comme la plupart des pays nordiques d’ailleurs :

En Norvège par exemple, le plus important marché de voitures électriques en Europe, cela coûte moins cher d’acheter une Nissan Leaf qu’une Golf

En France, c’est un peu différent, parce qu’on est ultra nucléarisé (en fait on est le pays le plus nucléarisé du monde). Les renouvelables sont de l’épaisseur du trait :

Même en Espagne, ou la crise frappe déjà très fort (nous on est encore très protégé, et la BCE vient de nous acheter encore du temps) :

Le renouvelable explose :

Pour ma part, je ne compte pas trop sur le nucléaire. Je sais, je sais, le nuage s’est arrêté aux frontières, ça n’arrive qu’aux autres, etc… mais je le dis, je le redis : on ne sait pas démanteler, on ne sait pas traiter les déchets, on a passé le pic uranium (et nos sources d’approvisionnement en Afrique sont de plus en plus instables), les centrales sont en fin de vie (prolongée), et on a rien budgété !

Donc, petite piqûre de rappel dans un des pays les plus avancés du monde :

En Chine bien sûr, c’est une autre histoire. Mais, ne comptez pas qu’ils soient nos usines éternellement. Surtout en ce moment ou les BRICs prennent de plus en plus leurs distances de l’occident.

Mais même eux développement le renouvelable à fond le ballons :

Comment ?

Je ne vais pas faire un cours d’électricité ici. Il y a en a de très bon sur le net. Cependant, quelques principes généraux me semblent intéressants à expliquer, dans un contexte d’effondrement/transition, mais la, il va falloir mettre la main à la patte, et j’en vois déjà certains faire la grimace ! lol

S’ouvrir

Il faut changer notre état d’esprit. C’est la toute première chose à faire. On a l’habitude de penser comme des riches, et comme des assistés, on s’en rends compte quand on reprends sa vie en main ! lol

Avec Internet (qui pour moi est l’une des choses les plus importantes à préserver) il y a des tonnes de tutos, de cours, de comptes rendus d’expériences qui permettent de ne pas réinventer la roue et de trouver des solutions innovantes à toutes sortes de problèmes, et de le faire collectivement.

 

Par exemple, dans une maison mal isolée ou les travaux de rénovations coûteraient trop cher, on peut quand même envisager d’isoler une seule pièce. Rien que ça, ça peut non seulement réduire la facture de beaucoup, mais en plus, avoir une sécurité "ocazou" (parce que les ruptures d’approvisionnement ça arrive toujours au pire moment, quand tout le monde tire sur la corde en même temps … forcément). C’est juste un exemple pour dire qu’il faut se sortir les doigts, et qu’il y a plein de solutions à notre portée si on s’ouvre un peu l’esprit.

Mieux : aujourd’hui certaines personnes construisent eux même leurs maisons en divisant les coûts par 2 ou 3 (ou même 10) en passant par des structures nouvelles de construction participative. Exemple : pour construire votre maison en paille, vous vous inscrivez à un groupe ou vous allez apprendre sur des chantiers en donnant des coups de mains. Après avoir participé à 3 chantiers, le groupe prends en charge votre propre maison. Vous avez non seulement appris à construire, mais en plus, le groupe vous fait votre maison en paiement de votre aide pour les précédentes, il ne vous reste que la matière première à payer.

Réduire

Si vous comptez vous prendre en main, vous pouvez lire Si vous comptez sur l’état ou sur les professionnels … c’est inutile.

Ceci dit, je ne connais pas beaucoup de professionnels de la "transition", les autres veulent juste vendre leur soupe, c’est tout, leur intérêt n’est pas toujours le votre. Quand à l’état … allo, non mais allo quoi !

La première chose à faire, c’est de réduire notre consommation ! (Notamment l’isolation)

Pour ma part, j’ai commencé à me pencher de très près sur la question électrique. J’ai recensé les appareils que j’utilise chez moi, leur puissance, leur consommation moyenne par an. Ensuite, je les sépare en trois : les appareils dits de "confort" sur lesquels je pourrais faire une croix en cas de pépin (le sèche cheveux, la machine à laver la vaisselle), les appareils "de survie" ceux qui sont (relativement) indispensables quoi qu’il arrive (lumière, congélo, chauffe-eau), et les appareils dit de "productivité", ceux qui font gagner énormément de temps (en gros tout ce qui est bricolage ou robot cuisine). Bien sûr on peut survivre sans eau chaude dans l’absolu, mais bon… vous avez compris, l’idée c’est de ne pas revenir à l’age de pierre et de prioriser ce qui est vraiment utile.

Par exemple, le moyen le plus économique de stocker les aliments, serait (à vérifier à l’usage) … de les faire sécher ! On peut presque tout faire sécher. C’est au moins aussi sain que la congélation et demande qu’un séchoir (qu’on peut se bricoler soi même). Je ne suis pas certain, ce sont des sujets à creuser, mais c’est pour expliquer les principes de la démarche.

Cet article est centré sur l’électricité, mais c’est aussi bien sûr valable pour le reste. L’eau par exemple : combien de litres d’eau potable sont utilisés pour évacuer notre … caca ? lol Rien que sur ce poste on peut faire pas mal de choses (récupération d’eau de pluie, toilettes sèches, etc…)

Produire

Cette étape franchie, je regarde comment produire ma propre électricité, de sorte à assurer ces besoins primaires (le reste je le laisse à EDF). Si je devais être totalement autonome, à confort équivalent, ce serait une installation énorme, mais en utilisant cette approche, c’est beaucoup plus raisonnable, et abordable.

Si EDF capote, je garderais quand même les appareils essentiels en état de marche, et sinon, je réduirais d’autant ma facture électrique, puisque maintenant les renouvelables deviennent rentable (sauf en France à cause du nucléaire et de son électricité sous facturée mais la différence est de plus en plus marginale, et de toute manière sur le long terme, même du point de vue financier c’est intéressant).

Il faut aussi bien séparer la consommation moyenne de la consommation "de pic". Certains appareils consomment peu en moyenne, mais ont des pics. Une machine à laver le linge par exemple, consomme 3X plus que sa moyenne pendant l’essorage. Une plaque de cuisson chauffante ne fonctionne que par pic d’ailleurs ! Le problème des renouvelables c’est le stockage, c’est à dire, les batteries. Il vaut mieux, par exemple réduire ses batteries par 2 (c’est un ordre d’idée) et avoir un groupe électrogène (en cas de besoin ponctuel de haute puissance) que de tout miser sur les batteries. Tout ça est à prendre en compte pour votre installation électrique, qu’il faut "dimensionner" au mieux.

Je ne parle que de la maison. Pour les transports, c’est un tout autre problème, je dirais même que c’est "le" problème. Pour l’instant ce qui est sûr c’est que le monde va devenir "plus grand". Les échanges devraient se relocaliser, mais on peut faire beaucoup de choses à l’échelle d’une région …

Encore une fois, cet article est centré sur le question électrique, mais on peut produire aussi des légumes et des fruits. Il ne faut pas énormément de terrain pour ça. La encore, il faut s’ouvrir (permaculture, agriforesterie, micro-poly-culture, etc…)

Je tiens à rajouter qu’en plus, l’autonomie est aussi un acte politique. La superstructure découle de l’infrastructure. En France on est super-centralisé, déjà par culture, mais aussi à cause du nucléaire. A l’inverse les pays du nord sont plus "décentralisés" au niveau politique et énergétique. Donc, même si la crise était résolue, ce serait quand même une action bénéfique.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 162 autres abonnés

%d bloggers like this: