Blog de Yoananda

Petit anti-manuel de la pensée unique, pour lire entre les lignes

Santé et modernité : vivre ou mourrir à petit feu


Notre société moderne est profondément malade. On pourrait en douter quand on regarde la vitrine marketing de notre village potemkine occidental. Pourtant, comme la crise économique, c’est le symptôme qui ne trompe pas et qui montre qu’il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark. La modernité est censé être un progrès. Est-ce vraiment le cas ? Regardons ce que ça donne sur notre santé.

Il n’est pas très difficile de comprendre que notre système économique pervers pousse les multinationales à s’approprier la santé par différents biais. Vont-elles chercher à éliminer la source des problèmes ? non, bien au contraire, les maladies chroniques sont du pain béni pour elles. Il s’agit juste de soulager suffisamment pour faire illusion, mais en rendant dépendant d’une pilule ou tout autre forme de soutiens. Enfin, soulager, c’est un bien grand mot, l’objectif sous-jacent c’est de « vous » garder productif, tant que vous êtes suffisamment valide pour aller travailler, vous êtes considéré « soigné ». Mais bon, ne soyons pas trop regardant sur le cynisme ambiant.

Notre santé ne s’améliore plus, nous avons atteint le pic santé

Pourquoi ? la pollution :

  • nos vêtements sont empoisonés
  • les additifs alimentaires qui nous tuent à petit feu
  • la pollution est présente dans les maisons
  • la mal bouffe
  • pesticides (qui sont des neuro-toxiques et dont on soupçonne l’influence pour Alzheimer et Parkinson), engrais chimiques, pollution de l’air, de l’eau
  • cosmétiques (ajout du 26/11/10) : « générateurs de formol (cancérogène), des perturbateurs endocriniens, des molécules allergènes présentes dans de nombreux produits ainsi que des allergènes émergents »
  • métaux lourds
  • pollutions electromagnétiques
  • amiante, déchets radioactifs, aluminium, fluor, plombages, CFC, asparthame, ignifugeants, huiles hydrogénées, talc pour bébé, thimérosal, bisphénol A

Les solutions qu’on nous vends ? elles sont inefficaces, inadaptées (les vraies solutions consisteraient à éliminer les polluants) :

  • 85% des nouveaux médicaments sont retirés du marché (car ils ne sont pas mieux que les anciens, et leurs effets secondaires sont sous-estimés systématique) – c’est juste du marketing,qui joue sur l’illusion « nouveau = mieux »
  • les antidépresseurs ont été reconnus inefficaces (dans 70% des cas)
  • 80% des dépenses de santé concernent la dernière année de la vie. Plutôt que simplement laisser mourir ceux qui sont en train de partir, on les maintient artificiellement en vie à grand renfort de pilules. Je sais que c’est sujet délicat, mais avec le papyboom il va falloir revoir les choses, et surtout ré-humaniser notre relation à la vieillesse plutôt que se défausser sur des palliatifs chimiques.
  • Pour notre sécurité on nous proposes (enfin … proposer est un bien grand mots puisqu’il s’agit de traités commerciaux internationaux signés sans aucun contrôle démocratique) d’irradier les aliments pour soit disant tuer les « microbes », mais aussi les nutriments :codex alimentarius
  • Pour notre sécurité on nous « proposes » l’interdiction des herboristeries (depuis pétain) et des plantes médicinales (il faut éviter les petits artisans de la santé surement, ceux qui se soucient vraiment du bien être de leurs prochain)
  • D’ou les scandales à répétition : ritalin, vioxx, mediator, hormones de croissance, …
  • A l’inverse on a les médicaments qui soignent vraiment qui sont ignorés
  • Il s’agit aussi d’inventer des maladies

Comment on en est arrivé la ?

Pourquoi ? les lobbys, recherchent la rentabilité. Il sont prêt à tout pour cela (corruption, falsification, endoctrinement, …) :

Bref, vous avez compris que la santé c’est devenu aujourd’hui un business très lucratif. Hors, ce qui nous tue ne sont pas les microbes (qui sont aussi nos amis). Les premières causes de mortalités sont (selon la manière dont on regarde, la tranche d’age / la zone géographique) :

Bien sur, des milliers de personnes qui travaillent dans les milieux de la santé sont bien intentionnées, mais elles doivent de plus en plus lutter contre le courant. Demandez aux infirmières dont les moyens sont sans cesse diminués ou à d’autres. Il est quand même étrange que notre santé soit de plus en plus soumise aux dictats du marché. Il ne s’agit pas de rejeter en bloc la médecine moderne qui a développé des outils (certains) très efficaces de diagnostique et de traitement, mais de remettre les choses à leur place et de ne pas considérer qu’ils sont omniscient pour autant. Par exemple, malgré leur super outils (endoscopie, IRM, radiographie, etc…) les médecins se plantent quand même régulièrement de diagnostique, galèrent parfois longtemps avant de trouver. La vision mécaniste de l’homme n’est pas d’une efficacité a toute épreuve, loin s’en faut !

J’ai fait personnellement les frais de cette situation. Suite à un emménagement j’ai commencé a progressivement tomber malade pour avoir de grave troubles digestifs, jusqu’à la perte d’appétit, brûlures d’estomac, renvois, mauvaise haleine. Les médecins m’ont fait analyse sanguine, endoscopie et autre, pour ne finalement rien trouver et me prescrire ‘en aveugle’ une liste de médicaments longue comme le bras. Quand je leur ai parlé de la peinture au plomb qui était fraiche chez moi, ils sont simplement ignoré ce que j’ai dit, comme si je n’avais même pas ouvert la bouche. Pourtant dès que j’ai pu quitter l’appartement, ma santé est revenue d’elle même, sans que je prenne jamais aucun de leurs produits.

Alors ?

Il nous faut une nouvelle médecine, et il faut cesser de croire la propagande marketing qui joue sur nos peurs pour faire son beurre. Une médecine qui ne soit pas à la recherche du profit financier maximal, et qui revienne sur quelques évidences, sur le bon sens. En attendant, il existe des solutions pour reprendre soi-même en main sa propre santé (je ne proposes que quelques pistes, a chacun de faire ses recherches dans le domaine, je partage les miennes):

  • l’alimentation est bien sûr essentielle pour donner à notre corps toutes ses chances
  • une bonne hygiène de vie ne peut qu’être salutaire sur le long terme
  • en cas de soucis les médecines « naturelles » sont d’un grand recours (dont les meilleures sont pour moi) : nutrithérapie, métamédecine, ostéopathie (le principe est toujours le même : aider le corps à se soigner lui même), peut-être l’hypnose aussi

(Ajout 29/11/10) la pilule contraceptive provoques de nombreux troubles de la santé, alors que l’auto-observation de la fertilité pourrait fonctionner très bien avec une bonne éduction

(Ajout du 17/01/11) l’affaire du médiator n’est pas accident. Si vous avez lu cet article vous savez que c’est inévitable, structurel, que ce scandale en chassera un autre, comme il en chassé un autre avant.

(Ajout du 13/02/11) 2 Suisses sur 5 auront un cancer au cours de leur vie. Pourtant les Suisses ont un pays qui résiste à la crise, le bon air et son écolo. Alors pourquoi eux ? et bien la réponse est simple, ils ne trichent pas sur leurs statistiques, voila tout ! Voila les résultats mirobolants de la médecine moderne ! Le jour ou on vous enlève votre prostate, vous êtes content !

Points clés

  • le marketing sur les progrès de la recherche sur le cancer ou autre ne change pas la triste réalité que globalement nous sommes de plus en plus malade
  • la cause en revient aux pollutions environnementales
  • les solutions qu’on nous vends a grand renforts de campagnes publicitaires enthousiastes sont en fait des leurres, on perds un temps précieux
  • les lobbys sont devenus très puissants et bloquent tout progrès réel
  • les vrais problèmes sont occultés soigneusement car non rentables
About these ads

10 réponses à “Santé et modernité : vivre ou mourrir à petit feu

  1. Pingback: Crise : dramatise-je ? exagère-je ? « Blog de Yoananda

  2. Fleur de Diamant novembre 23, 2010 à 3:11

    Bonjour Yo !

    Quel bel article et je ne peux que t’encourager dans ta démarche.
    Oui, il faut se détourner de la médecine traditionnelle qui n’apporte tien de bon. De nombreux médecins n’en ont rien à faire de notre santé, leur souci étant de faire leur chiffre… Il y a un petit moment que je me détourne d’eux pour avoir fait des prises de conscience. Si tu as pu constater un problème lié au plomb inséré dans la peinture, pour ma part il s’agissait d’acouphènes dont j’ai trouvé la cause. Il existe des thérapeutes qui pratiquent les médecines douces. Tu en cites quelques uns. La liste n’étant pas exhaustive, je rajouterai que j’ai vu bio-énergéticien, naturopathe et chiropracteur. Mais, c’est surtout grâce et indirectement, au naturopathe que j’ai trouvé la cause de mes acouphènes

  3. Pingback: Résumé du blog novembre 2010 « Blog de Yoananda

  4. Chantal novembre 26, 2010 à 2:33

    Très bel article, que j’approuve totalement, alors que j’ai été droguée à mon insu par mon médecin traitant, durant 16 mois. Je ne suis pas la seule, nous sommes des milliers, mises sous neuroleptique caché pour schizophrène pour un problème de bouffées de chaleur liées à la ménopause.
    Dans les scandales à répétition, vous avez omis l’Agréal ; mais comment vous en vouloir, on en parle tellement peu, le gouvernement veille, même si les dossiers sont au tribunal de Nanterre. Pas tous les dossiers, évidemment, car il faut pouvoir fournir toutes ses ordonnances ; donc, pour les femmes qui ont pris Agréal durant 10, 15, voir 20 ans….pas d’ordonnances…..les dossiers sont mis sur une autre pile, pour une autre fois…… Et maintenant, que ce passe t-il à l’heure des expertises
    médicales ? Tiens, comme c’est étrange, la veille elle était à 800 € et après acceptation des dossiers par le tribunal, la voici passée à 3000 € ! Vous n’avez pas d’assurance « assistance juridique »….circulez, il n’y a rien à voir……. C’est mon cas !! Punie d’avoir dit ma colère au journal de 20 h en mars 2009, même pas.
    Il a fallu, pourtant, me remettre sous neuroleptique durant plusieurs mois, je ne pouvais plus marcher ni écrire ; ma mémoire est altérée, j’avais perdu 14 kgs et je ne retrouve pas un semblant de muscles pour porter un panier.
    Il fallait l’effectuer ce fameux sevrage, mais ma santé se dégradait de plus en plus. Mon médecin me donnait également de l’homéopathie, mais l’avait-elle étudiée, je ne pense pas, puisque après 10 mois d’Arsenicum, je développais les symptômes de l’arsenic……..
    J’ai lancé un appel sur internet à deux personnes qui discutait d’arsenicum et dans l’heure qui suivait le téléphone sonnait, depuis l’Inde……. !! Cet homéopathe uniciste, maintenant de retour en France, m’a rendu l’usage de mes jambes….4 jours après, je sortais de mon lit. La pente a été longue, dure et douloureuse à remonter. Je ne connais pas son visage, seulement sa voix chaleureuse puisqu’il travaille sur le net.
    En juin 2007, alors que l’Agence Capa s’apprêtait à diffuser la première enquête sur Agréal et les procès qui se tenaient à Barcelone, Ramzi Khiroun, par ailleurs chargé de communication de Dominique Strauss Kahn, s’est présenté avec les sbires du géant pharmaceutique français, menaçant : attention, s’il y a baisse du chiffre d’affaires, nous vous demanderons des dommages et intérêts… !!
    Qu’ils sont beaux et bons tous ces hommes politiques qui ne veulent que notre bien…….. !!

    Cet été, je suis passé chez le pharmacien qui m’a droguée durant 16 mois afin de lui remettre une publication sur Agréal ; il m’a regardé, a fouillé dans son tiroir et me regardant droit dans les yeux, il me dit : « Agréal, je n’en vend presque pas ! » Sur ce je lui ai répondu « vous devriez consulter, Agréal a été interdit en 2007, on ne fait pas votre métier lorsque l’on a Alzheimer ! »
    Que tout ce beau monde est dangereux..

    En dehors de cela, oui l’égoïsme existe et je l’ai encontré alors que j’étais allongée, ne tenant plus debout : pas une visite des personnes de la montée, même pas cette femme seule, qui vit juste au-dessus de moi, et que j’avais appelé en pleurant « s’il-vous-plait, pouvez-vous descendre »….je l’attends encore…….. Elle n’oublie pourtant pas de sonner à la porte lorsqu’il faut l’emmener à la clinique pour ses piqures dans les yeux (DMLA)….je dis oui, mais j’ai envie d’hurler ce que je pense de sa conduite. Elle a subitement oublié les parts de tarte, de quiche, les confitures, que je lui apportais après avoir cuisiné, tout comme les après-midi sur la terrasse à manger une glace, à l’abri du soleil et les dimanches où on l’emmenait promener en voiture, pour meubler sa solitude…. ! Elle n’a pourtant pas Alzheimer, elle sort, conduit, etc….
    Aucune visite de la famille non plus…..je jouais la comédie soi-disant !

  5. Pingback: Plan B « Blog de Yoananda

  6. Pingback: Mises à jour « Blog de Yoananda

  7. Pingback: Synthèse sur la santé : pourrissement de la médecine « Blog de Yoananda

  8. Christophe Vieren juin 27, 2012 à 12:41

    Outre de nombreuses fautes d’orthographe et lien défectueux (erreur 404) , il y a du bon et du mauvais dans l’article. Par exemple le lien entre la présence d’une centrale nucléaire et le taux de cancer me semble plus qu’abusive. Dommage car cela décrédibilise du coup l’ensemble aux yeux des profanes. Un petit renvoi sur des pages d’ong reconnues plutôt que d’article de presse auxquels plus grand monde ne croit serait la bienvenue. Sur le sujet l’Appel de Paris initié par le Profeseur Belpomme de l’Artac me semble plus que crédible (http://www.artac.info/fr/appel-de-paris/presentation_000074.html). Aujourd’hui, plusieurs centaines de scientifiques internationaux, près de 1000 ONG et environ 200.000 citoyens ont apporté leur signature à l’Appel. Il est signé par le Conseil national de l’Ordre des médecins ainsi que par l’ensemble des conseils nationaux de l’ordre des médecins et syndicats médicaux des 25 Etats membres de l’Union européenne regroupés au sein du Comité permanent des médecins européens représentatif des deux millions de médecins européens.

    • yoananda juin 27, 2012 à 12:58

      Tout à fait !
      Le but de l’article est selon moi simplement un retour au bon sens et de contre carrer un peu la « propagande marketing » officielle en montrant que la réalité est différente. Il est vrai que j’ai été un peu négligeant sur la qualité des liens. Merci de m’aider a l’améliorer.
      L’appel de Paris me fait extrêmement plaisir et va dans le sens du documentaire « l’homme toxique ».

  9. Camille juin 27, 2012 à 4:30

    Je suis très surprise de ne pas voir la signature du Professeur Henri Joyeux, cancérologue très connu http://www.professeur-joyeux.com/alimentation.html sur l’Appel de Paris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 195 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :