Blog de Yoananda

Petit anti-manuel de la pensée unique, pour lire entre les lignes

Sortir de l’Euro ?


En cette fin d’année, on croirait presque que tout est revenu à la normale, comme en 2007 … en fait, même Attali n’est pas optimiste (après une année "autruche" il nous annonce une année "rat", c’est à dire "violente"). Pourtant l’Euro est au plus mal, au point qu’on évoque sa disparition. Mais tout va bien, la Chine nous à sauvé (c’est la preuve que tout allait bien). A quel prix ? ca on ne sait pas, mais on le découvrira bien assez tôt. Ca prouve bien ce que je disais récemment : la banque centrale est ruinée en réalité.

(ajout 05/01/11) Voila, on connait maintenant les conditions de la chine : "elle exige des pays auxquels elle prête qu’ils ne s’associent pas aux exigences de réévaluation du yuan des Etats-Unis, qu’ils se déclarent hostiles à tout protectionnisme douanier, qu’ils la laissent acheter des actifs stratégiques en Europe, ainsi que des infrastructures, comme le port du Pirée ou l’aéroport de Châteauroux". Ne vous y trompez pas, ça veut dire qu’on baisse notre froc.

Mais au fait, sortir de l’Euro ca serait si terrible ? -10% sur le PIB, l’essence à 1,75€, chômage à 14%. C’est censé nous faire peur (le Figaro est un journal de l’UMP). Au contraire, si sortir de l’Euro ce n’est "que" ça, et ben il faut foncer. -10% sur le PIB, et alors ? on n’en a rien à faire de la croissance du PIB quand on peut dévaluer sa monnaie (et  donc ne pas rembourser une partie de notre dette inique). Donc en fait ça nous permettrait de rebondir.

Pire, l’euro ne nous apporte pas grand chose, si ce n’est faciliter un peu les échanges entre pays. Mais c’est léger face à tous les inconvénients qu’il génère. Et puis demandez au Suisses s’ils sont content d’être rentré dans l’Euro (ironie) – visiblement ils s’en tirent mieux que nous.

La dévaluation et l’inflation sont des solutions bien moins douloureuses que la fuite en avant qui nous mène tout droit vers l’insurrection, la révolution, la guerre civile ou guerre tout court.

Mais l’enjeu, le vrai enjeu, est ailleurs. C’est l’Europe, et la mondialisation qui sont enjeu. C’est le poste du président de l’Europe pour qui personne n’a voté qui élu, c’est la PAC (politique agricole commune) qui n’est que du dumping à l’échelle d’un continent qui est en jeu, et c’est les affaires bien juteuses des multinationales du CAC40 qui sont en jeux. Par contre pour nous ca serait une vraie bouffée d’air pur et la fin de la rigueur, contrairement à ce que l’article tente maladroitement de faire croire. Ca serait la fin aussi de la main mise progressive de Chine sur l’Europe.

Il faudrait se reprendre, se retrousser les manches, et sûrement faire face à un choc pétrolier, mais après tout, ça ne nous ferait pas de mal de perdre un peu de gras ! Ca serait dur, mais au moins on ne serait plus un pion des chinois ou des USA.

(ajout 19/01/11) Paul Jorion décode l’actualité et nous annonce la fin de l’Euro, l’Allemagne a baissé les bras, ce n’est plus qu’une question de temps.

(ajout 02/09/11) En fait, même si j’aurais du l’écrire depuis un moment, ce n’est pas si simple de sortir de l’Euro car nos dettes seront toujours libéllées en Euro. Il faudrait donc, soit sortir collectivement de l’Euro et le "tuer", de sorte qu’on reviennent aux monnaies nationales, soit forcer l’Allemagne à sortir de l’Euro pour dévaluer pour ceux qui reste, mais ca ne ferait que repousser d’un cran, car ensuite il faudrait que la France sorte, etc… jusqu’au dernier. Ce qui reviendrai un peu a la situation initiale d’une sortie collective et ordonnée. Chose très improbable. Donc ce sera sûrement faillite en cascade, car je vois mal le fédéralisme s’imposer en tant de "sauve qui peut".

(Ajout 31/12/11) L’Euro n’a pas tenu ses promesses, certes. Mais sortir de l’Euro serait difficile juridiquement parlant (selon Jorion et Elie Cohen):

  • les dettes, les contrats, les assurance, les engagement sont en Euros, s’ils devaient passer en monnaies nationales, les négociations seraient interminables et insolubles maintenant que tout est inter-relié (est-ce vraiment le cas ou bien seulement au niveau des multinationales ?)
  • le retour du fléau de la spéculation contre les monnaies (ceci dit, on a la spéculation contre les taux des bons aux trésors maintenant, ça ne change pas vraiment la donne)

Ce qui est clair en tout cas, c’est qu’il n’est pas possible d’en parler officiellement déclencher la sortie de l’Euro elle même. Donc, il se peut qu’un beau matin de 2012 nous ayons une surprise..

D’ailleurs, parlons en… non pas de l’Europe, mais de l’Euro, qui fait partie du “package” :

Les avantages de la monnaie unique

- Le taux de change cesse d’être une contrainte de la politique économique. Il n’y a plus de spéculation sur la monnaie nationale ;

- Les contraintes de change sont supprimées (incertitude, frais de conversion, coût de la couverture contre le risque de change) ;

- La concurrence entre les entreprises s’accroît, ce qui profite aux consommateurs ;

- La comparaison des prix est facilitée pour les consommateurs ;

- Les taux d’intérêt diminuent grâce à la crédibilité de la Banque centrale européenne et du développement d’un grand marché de capitaux ;

- L’euro doit s’affirmer comme monnaie internationale afin que les pays européens deviennent moins dépendants du dollar américain. Cela permettra peut-être l’émergence d’un système monétaire international stabilisé ;

- La dynamique est favorable à une Europe politique ( ce qui ne constitue pas un avantage pour tous).

Vous avez l’impression vous que :

  • il n’y a pas de spéculation sur l’Euro ?
  • l’Euro profite aux consommateurs ? (le pain est passé de 1 franc a 1 euro, mais le salaire n’est pas passé de 10 000 francs a 10 000 euros). Et puis faire profiter au consommateur la “concurrence”, c’est oublier que c’est le consommateur qui travaille dans les mêmes entreprises … et que c’est a lui qu’on demande de baisser son fr… heu … salaire
  • les taux d’intérêts diminuent … créant des bulles spéculatives … génial non ? grâce à la diminution des taux d’intérêt sur l’immobilier les prix ont doublés en 10 ans
  • merci l’Europe politique, on voit bien les avantages la … avec un président de l’Europe non élu que personne ne connaît, etc…

Bref … moi, j’ai comme l’impression qu’on se fait eu ! Super U même !

About these ads

Une réponse à “Sortir de l’Euro ?

  1. Pingback: Mises à jour « Blog de Yoananda

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 126 followers

%d bloggers like this: