Blog de Yoananda

Petit anti-manuel de la pensée unique, pour lire entre les lignes

Qu’est-ce que le NOM ?


Dans la série "conspiration", s’il y a un objet de tous les fantasmes c’est bien le NOM, le "nouvel ordre mondial". Qu’est-ce au juste ? pour certains c’est une dictature mondiale, tout simplement. Mais sous quelle forme ? et pourquoi le président ou d’autre en parle librement, et même avec fierté ? qui défends le NOM et pourquoi ? est-ce vraiment l’incarnation politique du mal ?

C’est ce que je croyais au début. Puis j’ai essayé de comprendre, via l’économie notamment ce qui se cachait derrière le NOM, et surtout pourquoi les zélites y tenaient tant a leur NOM. Je pense avoir fini par comprendre.

En fait l’idée est assez simple. Le NOM, c’est l’équivalent de l’héliocentrisme pour les nations. En gros, c’est la fin des états nations, qui seront à terme remplacés par "le marché" (imaginez avec une voie bien grave, style bande annonce de film d’action). Le marché qui se substitue à la démocratie en tant que forme de gouvernement censitaire (en gros, notre pouvoir de vote est promotionnel a notre porte monnaie). C’est bien une sorte de dictature … des commerçants, des affairistes. C’est un peu la World Company au fond.

L’idée sous-jacente n’est pas si mal intentionnée qu’on pourrait le croire. Dans le passé les conflits territoriaux ont été nombreux, et jusqu’à récemment, et dans une certaine mesure, un état pouvait artificiellement imprimer de la monnaie pour financer ses conquêtes. D’ou l’idée des banques centrales qui enlève ce pouvoir régalien aux chefs d’états pour limiter le champ d’action au contrôle de l’inflation et éventuellement du chômage. Puis sont venus les zones d’échange libre, et en Europe la libre circulation des personnes, etc…

C’est cela le NOM, dans l’esprit des élites, c’est la fin des états nations avec le corollaire : c’est la fin de la guerre, puisque ce sont les nations qui se font la guerre. En multipliant les liens commerciaux entre pays, on les dissuade d’avoir l’idée de se faire la guerre, car ils auraient trop à perdre. Et dans la pratique, ca fonctionne !

C’est d’ailleurs confirmé par quelques écrits de ci de la. C’est la doctrine libéraliste et même minarchique (réduire l’état au strict minimum). Je n’ai pas de preuve formelle, mais on comprends beaucoup mieux la situation en la prenant sous cet angle. Voila pourquoi le NOM est porté par des sociétés démocratiques alors qu’il semble en apparence en être l’anti-thèse. La contradiction n’est qu’apparente.

Est-ce que le monde est meilleur pour autant ? On pourrait le croire au premier abord. Par exemple en France on jouit depuis 60 ans de la paix. C’est pas si mal. Non ? On est dans une relative démocratie, du moins on peut encore s’exprimer. Même si la tendance est à la restriction. Pourtant, on se rends bien compte qu’il y a quand même un problème. Le NOM (ce NOM la, d’autres sont possibles) à un prix a payer et aussi quelques (gros) inconvénients.

Qu’est-ce qui cloche alors ?

En fait pour faire simple, ce NOM se transforme petit à petit en village potemkine, il n’est plus qu’une vitrine. On est victime de nos propres illusions. Le rattrapage des pays qui ont émergé va lever le voile progressivement sur cet état de fait. Une société matérialiste, consumériste, qui n’a plus de rêve ou de but, qui ère … et qui croit en avoir fini avec ses anciens démons. Pourtant …

D’abord la guerre est toujours la, mais sous une autre forme. Ce ne sont plus les pays, mais les multinationales qui se font la guerre, et nous sommes les victimes collatérales. Et cette guerre n’est pas moins pire que les autres, elle est juste plus sournoise, moins visible, moins explosive. Mais quand on regarde l’état de la planète, on ne peut en ignorer les effets.

Ensuite cette guerre s’insinue partout. Partout ou il y a commerce, partout ou il y a donc échange, partout ou il y a 2 humains ! Et cela débouche progressivement sur une société de la surveillance.

Enfin ce NOM à une facheuse tendance a déboucher sur la pensée unique. C’est une simple constatation. Ce qui donne l’illusion encore une fois que les dirigeants sont compétents puisqu’ils disent tous la même chose ! lol Rien n’est plus faux.

Le NOM ressemble beaucoup à la Matrice. Mais il n’en est qu’un rouage dans le fond.

(Ajout 05/06/11) Derrière le NOM (qui n’est finalement que la partie visible de l’Iceberg) il y a … seulement 8 familles. Car, vous l’avez compris, nous sommes dans un subtil système de richesse pyramidal. Chacun prenant un petit pourcentage (via les intérêts, les actions, les taxes) de ceux qui sont en dessous de lui. En bas, il y a vous et moi, le peuple, au dessus les banques privées, au dessus les médias, au dessus, les politiques, au dessus les industriels, au dessus et en dernier, les banquiers "centraux". Ces banquiers ne sont en définitive que 8 familles principales à vraiment avoir le pouvoir de décider (les autres suivent). Voici leur noms :

They are the Goldman Sachs, Rockefellers, Lehmans and Kuhn Loebs of New York; the Rothschilds of Paris and London; the Warburgs of Hamburg; the Lazards of Paris; and the Israel Moses Seifs of Rome.

Sachant que 1% de la population détient presque 40% des richesses dans le monde, ca donne une idée de la concentration de la richesse et donc de la puissance de frappe de ces familles. De toute manière, ce sont eux qui décident a qui donner de l’argent, a quelle industrie ou pas… Ce sont eux qui donnent des crédits a Monsanto au labos pharmaceutiques aux lobbys nucléaires, etc… Les politiciens ne sont que les VRP des industriels. Donc en gros, ce sont ces 8 familles qui décident de tout en occident. Le NOM étant la stratégie pour étendre leur influence en Asie et sur les autres continents.

Points clés

  • Le NOM dans l’esprit de ses supporteur c’est : le NOM est aux nations ce que l’héliocentrisme est au géocentrisme
  • Le NOM n’est pas la fin des guerres comme on voudrait nous le vendre, mais une nouvelle forme de guerre commerciale généralisée dont nous sommes les victimes collatérales
  • Le NOM à une facheuse tendance à la pensée unique et à la surveillance électronique
  • 8 familles seulement contrôlent le NOM
About these ads

29 réponses à “Qu’est-ce que le NOM ?

  1. M.H. janvier 21, 2011 à 2:50  

    Mon dieu, vous êtes tombé sur la tête. Arrêtez donc de lorgner syti.net. Ce n’est pas bon pour votre santé.
    Sortez de chez vous, et respirez un bon air frais.
    Vous verrez, ça vous donnera des idées pour vos billets, parce que vu vos deux dernières productions…

    • yoananda janvier 21, 2011 à 7:58  

      non mais de quoi je me mèle !!!

      • M.H. janvier 22, 2011 à 1:26  

        Disons que vous y voyez un complot mondialiste ce qui fait payer nos produits bon marché et sortir les pays du Sud de la misère. L’économie n’est pas un jeu à somme nulle. Ce que vous craignez, ou ce que vous croyez savoir (peu importe) de toute évidence n’existe pas; c’est dans votre esprit, je le crains.
        Au fond, vous supposez que le modèle consumériste emplit d’une illusion de bonheur. Qu’en savez-vous ?

      • yoananda janvier 23, 2011 à 12:54  

        Vous m’avez mal compris. Je ne connais pas syti.net d’ailleurs. Je n’ai rien contre le fait de rechercher un minimum de confort matériel (pyramide de Maslow) … sans ca, on ne peut pas vraiment aller plus loin. J’explique que complot ou pas, on ne peut pas le savoir (a notre niveau). Mais pour autant, il ne faut pas se laisser berner par la propagande de l’élite qui nous vends son modèle de société avec le genre d’arguments fallacieux que vous citez.

  2. Pic Peak oil janvier 21, 2011 à 4:12  

    En gros, cela s’apparente une mondialisation; Si tout est centralisé et dirigé par le NOM, en cas de pépins tout s’effondre (théorie du chaos selon Kerkoz). Et avec le peak oil et ses conséquences qui arrivent, ça va pas le faire, l’effondrement risque d’être généralisé. Un système fractale a au moins l’avantage d’avoir des conflits localisés, même si ils demeurent toujours présents.

  3. M.H. janvier 23, 2011 à 1:31  

    Le problème, c’est que vous formulez un discours de bon curé; ce n’est pas être pragmatique, mais idéologique. Vous dites que nous sommes victimes de je ne sais quelle conspiration mondialiste. S’il est exact qu’il existe de grandes multinationales qui se partagent un grand marché, il faut comprendre aussi que les prix baissent pour tout le monde, et ça c’est la réalité, quoi que vous en disiez. Qu’on refuse le confort matériel, soit, mais c’est un choix qui ne concerne que vous, pas les autres. Tant qu’on peut produire plus, on produit plus. Dès que les ressources commenceront à se raréfier, les prix augmentent, et on consomment moins, et de surcroit, ce sera d’abord les plaisirs les plus dispensables.
    Qu’on souhaite dénoncer un complot des gouvernements, je pense que personne ne remet en cause le fait que des choses pas nettes se passent en coulisse, mais un complot des multinationales, c’est quoi à votre avis ? Des prix bas pour tout le monde ? Alors je signe tout de suite.

  4. M.H. janvier 23, 2011 à 1:38  

    Mais surtout, il n’y a personne qui nous "vend" un modèle de société : c’est une vue de l’esprit. Le capitalisme n’est pas moral ni immoral, il "est", et c’est tout. Et bien, ce modèle de société ne nous est pas imposé, il "est" et est devenu ce qu’il est parce qu’on l’a désiré. Le "on" bien sûr n’a rien à voir avec l’ "élite" (lequel, encore ?) dont vous faites référence. On peut produire plus grâce aux efficiences techniques et technologiques, des emplois disparaissent et naissent tous les jours parce que les préférences fluctuent et que des modes de production vétustes sont dépassés : c’est le progrès technique. Il ne nous est pas imposé, parce qu’il "est", et c’est tout. Le modèle de société que vous croyez qu’on nous "vend", et bien, c’est un modèle de société qui s’est construit sur le progrès technique, et uniquement sur le progrès technique.

    • yoananda janvier 25, 2011 à 10:39  

      Mon commentaire initial a sauté ! bizarre.
      Je réponds rapidement : élite ? difficile à définir précisément, mais on pourrait utiliser cette courbe :

      plus on est puissant, riche et influent, plus on est "élite".
      Complot pour les prix bas ? lol quelle naïveté. Complot pour les salaires bas ! oui. Complot pour ne pas redistribuer la richesse équitablement oui. C’est ça le soucis. Les gains de productivité dues (en grande partie) aux progrès techniques (robotisation notamment) sont accaparés par les "élites" justement.
      Oui "on" nous "vends" ce modèle, a travers le discours des politiques qui s’approprient des progrès sociaux et technologiques, et surtout ça porte un nom : le marketing. On crée des besoins qui n’existent pas. Exemple : on nous vends des anti-calcaires, des assouplissant et autres produits miracles, alors que le vinaigre blanc fait mieux, a moindre coût et est bio-dégradable. Ce système ne perdure que grâce l’ignorance et la naïveté des gens.
      De toute manière peu importe, on arrive en bout de course. Le système est cassé, irréparable. S’il perdure, ce ne sera que pour une minorité de personnes. Peut-être que vous en ferez partie, mais moi, ca ne m’intéresse absolument pas.

  5. Canelle janvier 23, 2011 à 11:40  

    Si ces quelques renseignements peuvent vous aider Yonanda, c’est avec grand plaisir que je vous les poste :

    http://www.forumpourlafrance.org/spip/Nouvel-Ordre-Mondial-NWO-et-crise-financiere-par-Pierre-Hillard.html

    http://www.forumpourlafrance.org/spip/Europe-et-nouvel-ordre-mondial-NWO-par-Pierre-Hillard.html

    http://www.forumpourlafrance.org/spip/La-Trilaterale-au-service-du-nouvel-ordre-mondial-par-Pierre-Hillard.html

    http://www.forumpourlafrance.org/spip/EADS-et-sa-filiale-Airbus-au-service-du-bloc-atlantique-par-Pierre-Hillard.html

    http://www.forumpourlafrance.org/spip/Envoi-de-troupes-supplementaires-en-Afghanistan-Pierre-Hillard-et-Omer-Assad.html Un entretien très intéressant sur la guerre en Afghanistan.
    http://www.forumpourlafrance.org/spip/L-independance-du-Kossovo-un-dangereux-precedent-pour-les-nations-souveraines-par-Pierre-Hillard.html 2 vidéos dans le lien.

    http://www.forumpourlafrance.org/spip/L-architecture-du-bloc-euro-atlantique-par-Pierre-Hillard.html

    http://www.forumpourlafrance.org/spip/Pierre-Hillard-Nouveau-projet-de-Constitution-europeenne-TCE-pour-2009.html

    http://www.forumpourlafrance.org/spip/Le-numerique-pour-demembrer-les-Etats-europeens-par-Pierre-Hillard.html

    http://www.forumpourlafrance.org/spip/Liste-des-invites-Bilderberg-2008.html

    Il semblerait que Pierre Hillard ne donne plus de conférences, mais tout est très bien référencé dans ces livres, liens à l’appui.

    La marche vers l’état mondial, toujours aussi bien référencé : http://www.archive.org/details/LaMarcheVersLetatMondialParPierreHillard

    Pierre Hillard a été le premier a dire que la "pandémie" de H1N1 était certainement lié au NOM :

    et j’ai lu également quelque chose de ce genre sur LEAP 2020, sans qu’il ne soit fait mention du NOM.
    Le NOM semble être un projet mondialiste, par et pour des mondialistes.

    Je pense qu’il a étudier à fond ce NOM ou du moins le passage au NOM, mais je n’ai aucune adresse mail à vous transmettre. Peut-être aurez-vous plus de chance, je vous le souhaite.

  6. M.H. janvier 25, 2011 à 1:06  

    yoananda,
    "plus on est puissant, riche et influent, plus on est « élite »."
    Plus on est riche, plus on est puissant ? Dans l’état actuel des choses, oui, parce que les gouvernements se font acheter. La responsabilité est sur eux.

    "Complot pour les salaires bas ! oui."
    Vous ne comprenez pas les tenants et aboutissants de la mondialisation. Lisez Krugman "la mondialisation n’est pas coupable". Le revenu réel se mesure en terme de productivité. Or, la mondialisation fait augmenter la productivité mondiale. CQFD. J’ai écrit une note de lecture sur le bouquin il y a quelques jours, sur mon blog, si ça vous intéresse, à défaut de lire le livre.
    Que les gains de productivité soient accaparés par une élite, non, vous délirez complètement. Ils profitent à tous : j’ai déjà expliqué pourquoi. Les biens de consommation courants sont inélastiques, donc l’accroissement productif fait que les gens vont aller se trouver des emplois ailleurs, le tertiaire. Phénomène du déversement, vous connaissez ?. Vous n’avez pas dû lire beaucoup de livres d’économie.
    Qu’on nous vende ce modèle, non, encore une fois. La publicité ne crée pas de besoins. Sérieusement, vous croyez ce que vous dites ? Si le marketing suffisait, la bougie ne serait pas remplacée par l’ampoule électrique, et les innovations n’existeraient tout simplement pas. Les industriels investiraient uniquement en campagne publicitaire; savez-vous que dans les cours de marketing, on dit toujours qu’une publicité d’un mauvais produit c’est toujours de l’argent jeté par les fenêtres ? Si l’on a des "besoins", c’est parce qu’on les désire, pas parce que la télé nous y oblige (en nous pointant un flingue dans la tempe ?). Une belle boîte de chocolat ne peut pas cacher le mauvais goût de ces derniers; la publicité n’y fera rien. Les préférences ne se décrètent avec un coup de pinceau et des graffitis. Restons un peu sérieux.
    J’ai l’impression que vous vous forcez à voir les choses comme vous avez "envie" de les voir : vous êtes en plein dans la science fiction. La réalité n’est pas aussi spectaculaire que ce que vous décrivez.

    • yoananda janvier 25, 2011 à 1:59  

      Vous en êtes resté au 30 glorieuses. Le monde a changé. De toute manière, c’est simple, les mois qui viennent me donneront raison ou tort. Ca fait plus de 3 ans qu’ils me donnent raison (au début je m’étais trompé sur le timing, j’ai ajusté depuis), mais comme on dit, "rira bien qui rira le dernier" et ca sera peut-être moi, je peux me tromper. Mais je pense qu’on va bientôt passer à la caisse. On verra bien, inutile d’en discuter plus.

      • M.H. janvier 25, 2011 à 2:35  

        Les 30 glorieuses ? Je crois que vous vous méprenez sur les causes de la croissance de cette glorieuse période. Et non, le contexte n’a pas changé aujourd’hui. C’est vous qui le dites.
        Mais laissons ça de côté. Que voulez-vous dire par "Ca fait plus de 3 ans qu’ils me donnent raison" ?

      • M.H. janvier 25, 2011 à 2:37  

        "Que voulez-vous dire par « Ca fait plus de 3 ans qu’ils me donnent raison » ?"

        Je voulais dire : c’est au niveau économique, ou social ?

      • yoananda janvier 25, 2011 à 4:00  

        Vous me citez Krugman, je pourrais citer Stiglitz sur les échecs de la mondialisation. Vous me rétorquerez peut-être, oui c’est pas la "vraie" mondialisation … lol
        Toujours est-il que la mondialisation (pas la théorique, la vraie, avec ses travers aussi, car toute chose contient aussi du "mauvais") c’était "bien" jusqu’à il y a environ 20/30 ans, et que c’est encore en partie bien pour certains pays, mais dans l’ensemble, et particulièrement en occident, ce n’est plus bénéfique depuis un bon moment.
        Faut sortir de l’angélisme qui consiste a ne voir que les bon coté (qui ont été théorisés après coup). La réalité est différente des théories économiques. Et surtout, il y a un mauvais coté indéniable a la mondialisation. Contrairement a ce que vous croyez, je n’ignore pas les bons cotés (oui je reconnais bon nombres de bienfaits pour nous et les pays qui ont émergés). Simplement, ces bon cotés tout le monde les connaît et on nous les rabâche tous les jours. (parce qu’on nous "vends" la mondialisation). Les mauvais coté, j’en parle, parce que :
        1/ ils existent
        2/ ils sont méconnus
        3/ ils ne sont pas négligeable
        4/ ils sont de plus en plus important (cercle vicieux)

        J’aime bien celle la :

        Et bien oui. La mondialisation et le passage de 1 milliard à 3 milliards de consommateurs signifie moins pour le milliard d’occidentaux qui prenait l’essentiel des ressources avant, et moins aussi pour les 4 milliards qui vivaient des miettes qu’on leur laissait… Mais bon, ça, on a bien fait en sorte de ne pas l’expliquer au petit occidental à qui on vantait les louanges de la mondialisation…

        Si vous pensez qu’il n’y a que du bon dans la mondialisation que tout est parfait, alors vous êtes fou. lol
        Si ce n’est pas le cas, alors parlez moi des mauvais coté, histoire de voir si vous les connaissez.

        Oui, économique et socialement les faits me donnent raison : depuis 3 ans les politiques ont acheté du temps, n’ont pas pris de vraies mesures, les états arrivent en bout de souffle, et la contestation monte inexorablement, jusqu’au point de rupture. Si vous suivez la "vraie" actualité économique et sociale, c’est gros comme le nez au milieu du visage. Bien sûr si vous écoutez seulement les stats bidonnés qui sont uniquement la pour nous endormir (ou nous faire consommer au choix) alors oui, dans ce cas, vous pouvez croire ce que vous voulez.

        Dans Matrix quand Morphéus donne le choix de la pilule bleue ou rouge à Néo, il lui dit "you want to know how deep is the rabbit hole ?" ou bien "go back to your life and believe whatever you want to believe". La vérité est de la science fiction, c’est vrai. Mais ce n’est pas une croyance, contrairement aux théories que vous avancez et qui ne m’intéressent guère.

  7. M.H. janvier 25, 2011 à 4:55  

    yoananda,
    "depuis 3 ans les politiques ont acheté du temps, n’ont pas pris de vraies mesures, les états arrivent en bout de souffle, et la contestation monte inexorablement, jusqu’au point de rupture."
    C’est cela donc, avoir raison ? Ma foi, c’est pas très convaincant. Et puis, on peut avoir raison sur les "effets", mais pas sur les "causes". Quand j’ai lu les dix petits nègres il y a presque dix ans, j’avais deviné le coupable, mais avec le mauvais raisonnement. Je n’ai jamais prétendu avoir trouvé la réponse à l’énigme.
    De toute façon, vous êtes mal renseigné. Comme la majorité des journalistes et économistes dont les théories échouent sur toute la ligne. Les théories, il faut les confirmer aux faits, et s’assurer d’abord que d’une point de vue théorique, elles soient intraitables. Il y a des théories qui cassent, d’autres qui passent. Vous refusez d’étudier toutes les théories, donc vous faites fausse route.
    Vous affirmez des choses, il faut savoir les expliquer, d’une par la théorie, d’autre par les faits. vous n’êtes pas capable d’expliquer quoi que ce soit, parce que vous refusez de passer par la théorie, croyant par là que vous êtes pragmatique, alors que vous ne l’êtes pas. Vous refusez de comprendre comment fonctionne l’économie, soit. Mais dans ce cas, il vaut mieux ne pas prétendre savoir de quoi on parle. Souvent, les gens parlent économie, mais ne savent pas de quoi ils parlent. Ce n’est pas seulement avec de la bonne volonté qu’on raisonne comme un économiste. Il faut apprendre les bases. Autrement, on a des théories fumeuses qui partent dans tous les sens.

    Je vais vous dire franchement. Vos théories sur le NOM supposent que "quelqu’un" manipule le contexte économique, alors que celui-ci se meut tout seul. Comme la Fed qui imprime des billets ne peut pas décider là où va couler l’argent.

    • yoananda janvier 25, 2011 à 5:01  

      Ce n’est pas ce que j’ai dit.
      Relisez moi (si vous souhaitez que je vous réponde, sinon …) et lisez "le principe de lucifer" d’Howard Bloom, puisqu’il faut lire les théories ;-)
      Ou bien je me suis mal exprimé, peut-être aussi ! lol
      j’ai dit au sujet de la conspiration "On ne peut pas vraiment trancher" et j’ai dit "ce n’est pas réfutable" donc … il faut aborder le sujet différemment.
      Et vous m’accuser de faire du conspirationnisme … que voulez vous que je réponde si vous ne lisez pas …

    • yoananda janvier 26, 2011 à 8:52  

      Vous voulez me faire lire des théories d’économistes qui n’ont pas vu venir la crise, qui n’en comprennent pas l’ampleur, et qui pérorent sur un sujet qui les dépasse de toute manière ? lol
      N’oubliez pas que ce sont eux (et vous) qui nous y ont précipité, et vous avez le toupet de venir donner des leçon ! mouhahahaha

      Et vous dénigré mes propos parce que je vous fait une synthèse rapide en 3 ligne, alors que ca fait plus de 2 ans que j’explique ce qui va arriver, et que ca se produit, et ce je l’avais annoncé quand tout le monde était en pleine euphorie.

      Je dis pas ça pour faire mon malin, mais juste pour remettre les choses à leur place.

    • Stef juin 6, 2011 à 8:15  

      Bonjour,

      Et la planche à billet elle se meut toute seule ?
      Et les théories économiques, on voit bien ce que çà donne = dix mille versions par dix mille "économistes" en fait un gros foutage de gueule, non ?

  8. M.H. janvier 26, 2011 à 12:57  

    Encore une fois, vous êtes complètement à côté de la plaque.
    D’abord, il y a deux types d’économistes. Les néoclassiques et les keynésiens, que je mets dans le même sac. Il y a ensuite les autrichiens.
    Les néoclassiques/keynésiens ne prédisaient rien car ils ne savaient pas comment la Fed réagirait, ni quand ni comment. Mais surtout, faire des prévisions, pour un économiste ça signifie ne pas avoir le "droit" de se tromper, au risque de perdre toute crédibilité auprès non seulement de ses compères mais du grand public aussi. Tout le monde avait vu la bulle, mais on ne savait pas si ça allait éclater. Certains pensaient que les prix se stabiliseraient, d’autres que ça allait éclater. Ils préférèrent ne rien dire cependant.
    Ensuite, sachez pour votre gouverne que ces économistes là ne savent pas comment les bulles se déclenchent. Les autrichiens, eux, le savent. Cette crise, ils l’ont vu venir, parce qu’ils connaissent ce processus, expliqué par Mises et Hayek il y a cela bien des années. C’est le "Business Cycle" autrichien, dont vous n’avez certainement jamais entendu parler, que vous vous feriez bien de vous instruire.
    Les mainstream sont comme le nom l’indique le courant dominant, et à part invoquer l’argument boîteux des phénomènes patho-psychologiques pour expliquer la crise, ils ne savent ni ne comprennent quoi que ce soit sur la formation des bulles. Les autrichiens eux, sont le courant minoritaire, si bien qu’on en entend jamais parler. Sauf à de très rares moments aux USA, par l’intermédiaire de Ron Paul.

    • yoananda janvier 26, 2011 à 1:29  

      hahaha
      j’ai regardé le Business Cycle autrichien (google est mon ami). Ils n’ont rien vu et rien compris. Oui, je concède qu’ils ont vu "en surface" la FED jouer avec les taux ! hahaha
      C’est la faute aux méchants monétaristes de la FED.
      Et d’ailleurs pourquoi les autrichiens sont minoritaires s’ils sont si forts ? trop intelligents ? un complot ? ou simplement trop mauvais !
      Ridicule. Restez donc dans vos théories.
      hahaha, le coup de l’école autrichienne ! elle est bien bonne.
      J’ai croisé quelques monétaristes aussi. Les économistes sont vraiment fous, tous autant qu’ils sont.
      C’est à se demander ce qu’on vous enseigne !

      • M.H. janvier 26, 2011 à 3:03  

        L’argument du nombre n’en est pas un. D’abord. Surtout quand les gouvernements préfèrent subventionner les économistes interventionnistes.
        Ensuite, vous pensez qu’avec 2 minutes de recherche google, vous allez comprendre les tenants et aboutissants de l’ABCT ? Là où même Caplan, Krugman et Cowen s’y sont cassés les dents ? Ma foi, vous êtes bien prétentieux.

      • yoananda janvier 26, 2011 à 3:54  

        L’interventionnisme à bon dos.
        Vous ne voyez pas l’éléphant dans le couloir ?
        Votre belle théorie ABCT ou les plus intelligents s’y cassent les dents ! hahaha et vous voulez que ca intéresse les politiques en plus, vos théories abscones ? alors que justement il faut pouvoir leur expliquer en 2 min et que ça soit limpide. (parce que justement ils ont autre chose à faire que délirer avec les différentes écoles et théories d’économistes et leur querelles de clocher).
        Je vous l’ai dit, les économistes sont tous fou ! CQFD.
        Rassurez vous, je n’ai pas eu besoin de plus de 2 min pour voir que cette théorie était nulle et non avenue dans le contexte actuel je précise.

        j’ai lu le début de l’article sur la mondialisation sur votre blog. Le qualificatif qui n’est venu est "précieuses ridicules". J’ai pas tenu jusqu’au bout tant ces raisonnements tiennent du délire. Les économistes sont fou (ils confondent leurs théories et la réalité – ou la réalité locale qu’ils étudient avec la globale). Bon, a leur décharge, il est vrai que le monde est devenu extrêmement complexe et que c’est difficile d’y voir clair.

  9. M.H. janvier 26, 2011 à 5:03  

    Vous comprenez mal ou vous le faites exprès. Caplan, Krugman et compagnie se sont cassés les dents dans leur critique de l’ABCT. Faut suivre. Sachez aussi que des données chiffrées et disponibles concernant les secteurs les plus affectées lors du boom et lors du bust confirment également l’ABCT.
    Le livre de Krugman contient lui aussi des données chiffrées sur les sorties de capitaux. Mais comme vous ne croyez pas aux chiffres…

    • yoananda janvier 26, 2011 à 7:34  

      Ha oui, j’ai compris a l’envers en effet, mais votre formulation était un peu équivoque.
      Je crois aux chiffres, mais avec parcimonie : les chiffres dépendent d’un contexte historique et géopolitique, ils ne veulent rien dire en eux même.
      Pour être plus clair : certains chiffres sont bidonnés, et d’autres ne sont valables que dans une situation bien déterminée. En gros, on leur fait dire (souvent mais pas toujours) ce qu’on veut ;:-)

  10. Pingback: Le nouvel ordre mondial et la mondialisation « Blog de Yoananda

  11. Pingback: La vie du blog « Blog de Yoananda

  12. greg34500 juin 8, 2011 à 11:34  

    Tout cela est trop technique pour moi, mais je rejoins plutôt la position de yoananda…il est clair aujourd’hui que l’idéologie du NOM qui part d’une bonne intention d’unité mondiale a été récupérée par les quelques grands de ce monde qui par leur puissance façonnent notre société, Ce que je trouve le plus dangereux c’est que l’on a perdu complètement la souveraineté national du peuple, Les rôles se sont inversés le gouvernement n’est plus à notre service, mais c’est bien nous le peuple qui somme à la botte du pouvoir…N’oubliez pas que toutes les avançées sociales de ce siècle ont été gagné par le sang et le courage de nos grands parents, Comment pouvons nous accepter de tout perdre ( y compris les valeurs de l’esprit ) en si peu de temps et pour le profit de 1 % de la population mondiale…
    Au royaume des aveugles, le borgne est roi…alors ouvrez au moins un oeil…nagez à contre courant…Ne gobez pas le prêt à penser que l’on vous sert chaque jour…Faîtes vous votre propre idée…car il est urgent de se réveiller.
    La naissance du christ a déjà été remplacé par le père noËl ( c’est plus vendeur ), souhaitez vous que DIEU soit remplacé par le loby de l’argent ? ( oauis ok là je vais loin, mais tant pis je prends le risque, merci yoananda…)

  13. Pingback: Les maîtres du monde « Blog de Yoananda

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 172 autres abonnés

%d bloggers like this: