Blog de Yoananda

Petit anti-manuel de la pensée unique, pour lire entre les lignes

Archives Mensuelles: juin 2011

Résumé du blog juin 2011


Pour les faignants, les intermittents, les nouveaux du blog, et donc, pour moi, je vous fais un résumé du chemin parcouru depuis son lancement. Car il ne s’agit pas juste d’une chronique, mais d’un développement qui prends forme.

J’ai commencé début 2008 à parler de la crise sur internet. Je m’y étais intéressé après avoir failli gâcher ma vie (littéralement) en cédant aux sirènes d’un conseiller financier en 2007. J’ai donc voulu comprendre. Sans savoir les détails, j’avais prévenu que quelque chose de gros se préparait. Septembre 2008, Leman Brother, 5ème banque d’affaire mondiale, fait faillite, et AIG le plus assureur mondial est nationalisé. BOUM. C’est le choc. Mais dès 2009, c’est les pousses vertes, c’est la reprise ! Qui m’a bien fait rigoler d’ailleurs. J’ai prévenu les gens que les politiciens n’avaient rien compris et rien changé, et qu’il n’avaient fait qu’acheter du temps a crédit. Ce qu’on est en train de constater en ce moment même avec la Grèce et les difficultés budgétaires des USA… entre autre.

J’ai donc expliqué que les sous-jacents de la crise sont le pic pétrolier, et le papy boom. Pic pétrolier qui a été officiellement confirmé par la suite. Cela signifie qu’on rentre dans une ère d’énergie de plus en plus chère, car il n’y a pas d’alternative du même ordre de grandeur. Il n’y aura pas de croissance verte, sauf pour quelques riches bobos qui peuvent se payer des gadgets hors de prix. Pour les masses, ce sera l’inflation et les révolutions. En fait, (a ma connaissance je suis le seul a avoir réalisé ce lien) la crise du pétrole a même débuté en 1979, l ors du second choc pétrolier. C’est à partir de la qu’on a commencé a empiler les dettes pour faire de la croissance et pallier a rareté croissante de l’énergie pas chère. Depuis cette date, progressivement, toutes les boucles vertueuses dans notre société sont devenues vicieuses. Au point de mettre en danger notre santé, notre liberté, notre avenir.

Ensuite, j’ai approfondi la question en regardant la situation française et comment ça se passerait pour nous potentiellement : nos comptes sont truqués comme les grecs, l’état est en faillite, les impôts deviennent absurdes, la bulle immobilière est prête a craquer, l’armée de papyboomer sous médicaments pétrochimique est prête a déferler. Les banques ont soit disant remboursés leur sauvetage … sauf qu’on oublie de dire qu’elle ont été dispensées d’impôts et de charges sociales a la place ! Bref, pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que la situation de tient qu’a un fil. D’autre part, si on élargit les perspectives en prenant une certaine hauteur historique, on se rends compte que cette crise n’est pas, ne sera pas comme les autres. C’est une crise terminale ou initiale comme on veut qui aura un impact global.

Et pourtant, fondamentalement, la France dispose d’un potentiel énorme si elle sait surfer sur la vague des transformations qui sont en cours. Je parle bien de surfer, et non pas de gesticuler et brasser du vent pour faire semblant de « réformer » alors que le seul objectif, c’est « la croissance », comme maux a tous les remèdes … ou l’inverse, on ne sait plus trop bien. Oui, la France à une histoire, une culture, un enseignement de qualité, des chercheurs (qui s’expatrient), des sols riches, une industrie de pointe, et est même leader de l’Open Source en Europe. Aujourd’hui nous sommes face au défi de moderniser notre nation « pour de vrai » avec la démocratie 2.0 qui permettra de connaître la véritable opinion du peuple. Mais pour cela il faudra tuer toutes les aberrations qui plombent notre pays : tous les cadeaux électoraux qui ont été distribués sous forme de privilèges et qui font que peut-être la moitié des 1/4 de la population active ont des jobs fantoches, et que les 2/3 vivent grassement de la rente de ces cadeaux (sous forme de bulle immobilière, de retraite plus grosse que le salaire moyen du travailleur, de niches fiscales, d’aides sociales fraudées). Il reste 1/6 se fait dépouiller et une jeunesse qui étouffe (même si on est pas les pire) : 20% de chômage des jeunes en France, 44% en Espagne. Après on s’étonne !

J’ai donc au fil de l’eau glané quelques bonnes idées que j’ai compilées sous forme d’un programme politique virtuel. Le point commun de ces propositions sont la liberté et l’équilibre, et la continuité. L’idée n’est pas de tout casser, mais d’essayer de préserver ce qui fonctionne. L’idée c’est de profiter des outils modernes (informatique) pour simplifier l’administration, la démocratie, le travail, et ainsi les rendre plus efficaces, et a notre service. Nous nous devons de faire mieux si nous ne voulons finir dans les poubelles de l’histoire (wow on dirait un vrai politicien, je me fais peur ! lol). Car cette crise pourrait être une chance pour le peuple, au lieu d’en être une seulement pour l’oligarchie. Mais pour cela il faut sortir de l’Euro en priorité. Et fixer certaines limites. Que ceux qui ont failli ruiner le monde se retrouvent avec des bonus doublés au lieu de la prison n’est pas normal. La course au profit ne doit plus être « trop vitale pour être ralentie ». Et pour ça il nous changer le système et se donner les moyen de le changer. Car l’Europe n’est plus actuellement qu’une espèce de dictature marchande, et l’Euro surévalué saborde les chances de la France et la condamne à court terme a la tiers-mondialisation. C’est le peuple contre l’état. L’état doit mourir … l’état tel qu’on le connaît aujourd’hui. Soit il disparaîtra dans l’Europe du commerce, soit il disparaîtra pour laisser place a la démocratie directe. C’est l’un ou l’autre.

Donc ces propositions (à discuter) sont une sorte d’aboutissement, et l’occasion de faire un bilan d’étape !

J’me présente


A force de lire des bonnes idées de ci de la, j’ai fini par les compiler en une sorte de mini programme politique. Alors voila, je me présente aux élections présidentielles pour sauver la France, et le monde par la même occasion. Et plus si on m’y autorise, bien sûr. Rien que pour le premier point, je suis a peu près sur que j’aurai un accident de moto avant les élections, même si je n’ai ni moto, ni permis. lol

Je reviendrai compléter et améliorer au fur et a mesure des occasions.

Si vous m’élisez, voici mon programme :

Les 7 points principaux (« libre » = décentralisé, redistributif, ouvert)

  • Politique libre (Démocratie directe) : pour mettre fin au cirque politique, 6ème république
  • Monnaie libre  (Sortir de l’Euro) : pour tuer la rente-ponzi et restaurer la compétitivité, alléger la dette et la fiscalité, installer une commission d’évaluation de illégitimité de la dette
  • Emploi libre (Revenu minimum distributif, TVA sociale, révolution fiscale) : pour la justice sociale, le chômage, le pouvoir d’achat
  • Commerce libre (Reaganomics modérés) : pour moderniser l’état, favoriser le commerce international, attirer l’innovation
  • Sécurité (Nationalisation/Plan d’urgence des domaines vitaux) : agriculture, défense, énergie
  • Internet libre  (Open Source, Open Data et neutralité du net) : pour la liberté d’expression, la transparence administrative
  • Énergies libres (Renouvelables, locales, et rationalisée) : Favoriser l’écologie et la résilience au pic pétrolier, l’économie d’énergie

Le détail et les explications :

  • Libre = local, décentralisé, partageable, ouvert, transparent, redistributif. C’est un idéal qu’on cherche à atteindre, sur le modèle des logiciels libres.
  • Instauration d’une démocratie directe, avec une nouvelle constitution, référendum d’initiative populaire. Réformer le financement des partis par un système à la Flattr sous forme de crédit d’impôts. Attention à préserver la stabilité politique. Le plus gros changement sera qu’on ne votera plus pour un président, d’ailleurs ,il n’y aura plus de président, plus besoin, mais pour des « mesures » uniquement. J’en ai marre, a chaque programme de chaque parti, y a des trucs bien et d’autres non. Je voudrais pouvoir choisir à la carte les mesures et ne pas élire un gugus qui après se croit tout permis, alors qu’il a été élu pour 1 ou 2 points et que sur le reste, s’il faut, personne n’est d’accord. C’est la fin de l’oligarchie. Je suis mort. Si je ressuscite, voici la suite du programme :
  • Revenu minimum distributif. Je vous laisse lire l’article, j’ai pas mieux comme explication. Si, juste un détail : il restera toujours le chômage structurel d’environ 4%. (A réfléchir) Revenu de base universel mais payé uniquement en ticket resto et chèque logement (à inventer).
  • Reaganomics restreints. Les reganomics sont des règles économiques « presque » (a quelques nuances près) de bon sens qui ont fait la grandeur des USA dans les années 80/90, mais qui ont aussi donné la crise économique des subprimes. Ceci dit, on ne peut pas l’appliquer dans tous le domaines. Par exemple la SNCF, si on privatise, on va se retrouver avec le système anglais et …plein d’accidents et de morts. Donc oui, on prends les bonnes idées, mais revue d’une manière plus « contextuelle » (donc, a ne pas appliquer dans tous le domaines). Argent saint OK. Impôts minimum OK, mais avec une TVA sociale. Dérégulation ? non, déréglementation oui, mais surtout simplification administrative, pour éviter les dérives du style foire a l’empoigne et les méfaits de la finance (et encadrer ses bienfaits). Mondialisation ? oui, mais pas pour les domaines vitaux : agriculture, défense, énergie. Pour le reste, mondialisez autant que vous voulez.
  • Tolérance pour l’économie grise, les monnaies locales (cf le WIR à Nantes) : ça servira de variable d’ajustement, de coussin amortisseur, et de toute manière, l’idée c’est surtout de rendre l’économie officielle attractive plutôt que de punir ceux qui ne sont pas convaincus …
  • Révolution fiscale pour un impôt juste et progressif. Mettre fin aux privilèges fiscaux : taxe tobin et pétrolière.
  • Lois favorisant et protégeant l’Open Source, Open Data et la neutralité du net (dans la constitution), mettre internet comme droit fondamental du citoyen. Abroger HADOPI.
  • Mise en place d’une économie qui supporte autant la croissance que la décroissance (de toute manière c’est une donnée exogène essentiellement) et donc, pour ça il faut sortir de la BCE, et de l’Euro. Avantage : dévaluation de fait. Diminution du fardeau de la dette, retour a la compétitivité, fin de l’illusion de richesse due a une monnaie surévaluée pour la France. On reste dans l’UE, pas besoin de remettre des frontières, des taxes et du protectionnisme : c’est coûteux et dangereux.
  • Revalorisation des métiers essentiels : enseignement, recherche
  • Abandon progressif du nucléaire,  Développement (et mise au pas des lobbys industriel) de sources d’énergies locales, propres et intelligentes (renouvelables/vertes/connectées en réseau/consommées au bon moment), énergies libres, mais surtout : mise en place d’un programme d’économie d’énergie avant de penser comment en dépenser plus, avec mise en place d’une commission « pic pétrolier » pour faire face a l’inévitable a court terme et trouver des solutions pérennes au long terme, impliquer les industriels
  • Autorisation de l’euthanasie, mise en place d’un comité de surveillance éthique dans les maisons de retraites pour limiter les abus de médicalisation en fin de vie
  • Pour les 750 et quelques zones de non droit en France ou la police ne va plus : je ne sais pas. Je cherche encore. Je proposes d’asphyxier économiquement (3 modes principaux de financement) : supprimer les subventions aux familles de délinquants, supprimer les financement du Qatar, légaliser et encadrer (temporairement) la drogue. Ainsi ils seront forcés de se financer comme les autres, par le travail !
  • Pour la monté du communautarisme et l’échec du multiculturalisme, je sais pas non plus, je cherche encore une solution élégante. Il se peut que les autres mesures aient un effet positif indirect dessus (avec la fin du chômage)
  • Immigration choisie et de travail, fin du regroupement familial, du droit du sol. Programme de modernisation des usines par la robotique de pointe. Développement des nano-techno.
  • Réflexion à mener sur les conditions de vies du 3ème age, sur la retraite oisive, l’exclusion sociale, et l’aide à la personne. Euthanasie passive.
  • Dégonflement progressif de la bulle immo par la taxation du revenu locatif dont le produit pourrait être reversé en tant qu’aide aux primo accédant ?
  • Mise en place d’une dictature communiste – je taquine- (économie planifiée dirigée par un conseil collégial) pour les domaines vitaux : nourriture, énergie, militaire. Sur ces sujets, pas de référendum possible. Pour le reste, c’est la fête du slip.
  • Mise en place du service civique obligatoire de quelques mois pour remplacer le service militaire
  • Modernisation de l’enseignement a l’aide des outils informatique, enseignement ouvert et a distance
  • Mise en place de l’Open Data, et Open Knowldege : favorise l’émulation, l’innovation, le partage
  • Favoriser l’émergence du télétravail par une législation encadrante
  • Démédicalisation de la France : si on est malade il faut chercher pourquoi on tombe malade au lieu de chercher a cacher les symptômes pour rester productif. Donc pour ça il faut commencer par dépolluer .. et virer le conseil de l’ordre des médecins. Ouste les papys de la médecine, place a une nouvelle éthique moins lucrative : le critère ne sera plus les progrès (marketing) de la médecine (ou n’en fou) mais le recul de maladies (ca c’est du concret, du tangible, de la mesure de l’efficacité réelle et non pas publicitaire !)
  • Interdiction des paris sur les fluctuations des prix : voir le blog de Jorion, son inventeur pour ça. A voir s’il ne faut pas carrément une taxe Tobin ou un Glass Steagal Act même ?
  • Révélation sur les OVNI ! lol (ca me fait gagner combien de vote ça ? j’en perds – on me dit a l’oreille  …. tant pis !)
  • Détaxation de la proximité !
  • (Imposer le service militaire ou civil de quelques mois pour obtenir la nationalité Française.)
  • Évaluons dans quelle part notre dette est odieuse (selon la jurisprudence internationale) et aussi celle des autres pays qui nous doivent des sous : 
    • la dette a été contractée a l’insu du plein gré du peuple
    • le peuple n’en a pas profité
    • le créancier était au courant
  • (Tuteur bénévole pour les petits délinquants et armée pour les plus dur)
  • Refonder les statistiques avec des critères qualitatifs et non quantitatifs. Exemple : être pauvre ce n’est pas gagner tant d’argent, c’est : manger à sa faim, se chauffer, avoir accès a des soins, de l’éducation, et pouvoir inviter ses amis. Bref le seuil de la pauvreté c’est le seuil de blocage de l’insertion sociale, de soi et sa descendance. C’est un seuil « psychologique » et non pas une certaine quantité d’argent.
  • retirer le droit de vote des fonctionnaires pour compenser les autres avantages (travail à vie, droit de grève) et surtout pour éviter les conflits d’intérêts : la version anglaise semble fonctionner : pour se présenter à une élection un fonctionnaire doit démissionner.
  • Casier judiciaire voire « prison virtuelle » (interdiction de vente) pour les personnes morales (multinationales)
  • On est trop nombreux : supprimer (progressivement) les allocs familiales !
  • Supprimer le ministère de la culture et les subventions à la culture ou du moins revoir leur mode de distribution pour les rendre plus équitables.
  • Interdire les promesses électorales ou punir celles qui ne sont pas tenues.
  • Interdire pour de vrai le cumul des mandats
  • Revoir le mode de financement des associations qui font des procès contre la liberté d’expression
  • Pénaliser le mensonge électoral

Quel rendement pour le solaire ?


Quand j’essaye d’expliquer le peak oil aux gens, on me rétorque sans arrêt du « solaire » « éolien » et autres piles à hydrogène. Je leur dit « non », mais … allez savoir pourquoi, ils veulent pas me croire ! lol

Alors voila les preuves. Je me base sur ce calcul fait par JPP en 2006 qui nous dit que pour remplacer le nucléaire, il suffirait de couvrir un carré de 20km sur 20km pour avoir la même puissance électrique. Et que donc, pas de raison de s’en priver.

Vraiment ?

Bon je ne dis pas que c’est infaisable le solaire, que ce soit clair. Mais …
Voyons voir combien ca coute tout ça hors cout du terrain :

  • cout du m2 de PV : 1000€ env
  • 20km2 * 20km2 = 20*20*1000*1000 = 400 millions de m2. Soit 400 milliard € le prix de ta centrale, sans compter le prix terrain encore une fois. Et je ne parle pas batteries.
  • Ici il est dit que la centrale nucléaire de 1000 mega watt coute 1,5 milliards (1Tera watt). http://www.econologi…icles-3695.html
  • mais on parle du nucléaire total français ! ce qui fait : 1,5*49,5 = 75 milliards.

Donc, la, on voit que le cout du solaire est nettement supérieur d’un facteur 5 minimum.
en fait non, car il y a une lacune dans le calcul du lien que tu as fourni.
JPP n’a pas comparé la production annuelle d’un photovoltaique et la production annuelle de nucléaire. Ce qui fausse tout bien évidement. Car le PV est intermittent, alors que le nucléaire fournit tout le temps (et même trop). On peut pas comparer le Wc et le Watt nucléaire, faut comparer le rendement a l’année.

Allez, je suis gentil, je te refais le calcul :

  • 307Twh d’énergie annuelle au lieu de 49,5Gwh
  • 7m2 = 1,25MWh a l’année
  • ca nous fait, au lieu de 346 km2 annoncés, ca fait : 307/1,25*7 = 1719 km2. Soit un carré de 41km sur 41.
  • question coût, ça nous fait 1719 milliards au lieu de 400. (pour 25 ans). Soit un facteur 4 oublié par JPP.
  • le nucléaire quand a lui aurait coûté : 75 milliard.

Ca reste quand même 23X plus cher pour le voltaïque que le nucléaire ! lol ça calme !
Voila pourquoi « on » a choisi le nucléaire. Ca devrait répondre a ce cher JPP, et expliquer pourquoi Manicore est pour le nucléaire.  Je ne dis pas que je suis pro nucléaire, loin de la, mais je dis : ca coute beaucoup moins cher (hors accident bien sur).

Maintenant, comparons a l’essence :

  • 1 TEP = 11 600 kWh = 1361€ le TEP électrique, aux prix EDF du jour. http://bleuciel.edf….8.html#acc52401
  • Essence : 1 tonne = 1048 tep = 1000 l = 1500€ env a l’heure actuelle. Soit légèrement plus cher que l’électrique vendu par d’EDF.
  • Ici je vois pour le cout de revient du PV 0,68€ http://ines.solaire…./pvreseau_1.php
  • Le cout du kwh electrique est 0,1174€ vendu par EDF
  • cout de revient nucléaire : 0,045€
  • cout de revient photovoltaïque : 0,68€ (attention : sans subvention), soit 7888€ le TEP

Toute fois, le cout de l’électrique PV revient 5X plus cher que l’essence (hors batterie). Disons même 3X plus cher avec les subventions.
Sachant que l’essence coute très cher en ce moment.

Et il faut bien comprendre ceci : ce n’est pas le cout des autres énergies que baisse, mais celui de l’essence qui monte.
L’énergie pas chère c’est fini. Ni le solaire, ni l’éolien, ni l’hydrogène ne nous sauveront du peak oil.

On voit donc que : NRJ nucléaire < essence < PV (X5) [sans batterie]
Et encore, c’est avec la hausse de l’essence, sinon l’essence a toujours été première.

Et c’est bien la le but de mon propos !
Cout de rendement et de revient !!!

Sans faire les calculs, on se croit déjà avec tous les toits français recouvert de PV. Mais avec quel sous on va payer les 1719 milliards d’Euros ???  Faut revenir sur terre. Je ne soutiens pas le gouvernement dans ses choix énergétiques, loin de la, mais il faut comprendre l’ampleur du problème qui nous arrive « dans la tronche« .

Il n’y aura rien a la place du pétrole. (sachant que depuis le pic onshore, les prix on déjà explosés en 1979 et qu’aujourd’hui on est déjà carrément dans le déclin, mais masqué par la dette).

On ne reviendra pas a l’age de pierre, mais comment faire de la croissance sans pétrole pas cher ? c’est ca la vrai question …

(Ajout 6/05/2012)

Voici quelques calculs de rendement des panneaux solaires :

  • Exemple ici : http://www.consoglobe.com/panneaux-photovoltaiques-rentables-3574-cg/2 il est dit « retour sur investissement en 7 ans », mais ceci avec crédit d’impôt + rachat par EDF à 0.60€ alors que le prix de vente est de 0.12€, ce qui fait qu’en réalité le vrai retour sur investissement serait largement plus de 20 ans, soit la durée de vie des panneaux.
  • Même chose ici : http://www.tpepanneauxsolaires.fr/rentabilite.html mais ce qui est amusant c’est que depuis fin 2010 l’EDF n’est plus obligé de racheter. C’était prévisible. C’était juste une arnaque pour forcer les gens à acheter du solaire. Ensuite « démerdez vous avec ».
  • Ici http://ines.solaire.free.fr/pvreseau.php un calculateur de rendement qui n’est pas la pour vous vendre des installations. Avec les nouveau prix des panneaux solaires vendus par les chinois, maintenant, ça commence à être rentable. J’ai essayé avec ce panneau la, tout en un, avec controleur et batterie. J’arrive grosso modo au même prix que l’EDF, sauf que la, c’est sans passer par EDF, on a l’indépendance en plus. Calcul rapide en conditions idéales.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 184 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :