Blog de Yoananda

Petit anti-manuel de la pensée unique, pour lire entre les lignes

Pyramide, Ponzi, Maddof : notre beau système


Le système pyramidal de l’argent dette est le coeur même de notre système économique, social et politique.

La démocratie, le système capitaliste, contrairement aux dictatures, c’est censé (entre autre) être un système "au mérite personnel". Bon, il l’est sûrement plus qu’ailleurs, et surtout, il l’a peut-être été … mais il ne l’est plus. La méritrocratie, ou ça ?

Nous sommes dans un système pyramidal. Le seul "mérite" aujourd’hui c’est de savoir prendre le train en marche. Il n’y a plus ou presque de mérite réellement personnel. Du moins, pas à faire le "bien" autour de soi. Il reste un peu de place pour quelques "inventeurs" et "leader" (tel les PDG de Google, Facebook et Apple), mais juste assez pour donner l’illusion. Le seul mérite possible c’est de comprendre comment ça marche et d’en tirer parti par la ruse. Donc, de profiter du système pyramidal.

En 2 mots pour ceux qui ne connaissent pas (sinon sautez la paragraphe) : pour participer à la pyramide, tu dois me donner 100€ et 50% de tes bénefs sur les adhérants que tu coopteras et qui pourront faire de même. Du coup, si le nouveau recrute 10 personnes, ça me fait 100+100*10*0,5 = 600€ et 500€ pour le nouveau. Si les 10 recrutent à leur tour 10 autres, ça me fait : 100+100*10*0,5+100*10*10*0,5*0,5=3100€ etc… Si j’en ai recruté 10, ça me fait 31000€ pour des sommes échangées de seulement 100€, si on joue avec 1000€ ça me fait 310000€ … dont une moitié va a celui qui m’a coopté ! reste 155000€ tout de même ! lol.

Notre système de dette et de taux d’intérêt, c’est la même chose, mais en "légal", avec une différence de taille, le système n’est pas exponentiel, il est linéaire, et à pente variable (alors que le système précédent va très vite manquer de personnes car on va dépasser les 10 milliards au niveau 10 de la pyramide). D’ou la propagande constante de la croissance qui est censé nous enrichir et nous faire baisser le chômage (ce qui est lié à d’autres facteurs, comme l’abondance de pétrole pas cher, et la souplesse du système de travail, et à la masse monétaire).

L’argent-dette est donc plus "rusé", mais de nature similaire. Ce sont ceux qui arrivent en premier qui sont en haut de la pyramide qui profitent le plus, ou bien ceux qui misent le plus (cf exemple précédent). La différence avec notre "système" c’est le risque. C’est qu’on "investit" avec la possibilité de perdre au lieu de toujours gagner. On risque de perdre. Mais si la perte est couverte par l’état, il n’y a plus de différence. Il suffit de jouer toujours plus gros pour gagner toujours. Et si on perds ? ce n’est pas grave, l’état dira "travailler plus pour gagner plus" (pour alimenter la pyramide en réalité, dont l’état n’est qu’un rouage, avec les banques privées, et les banques centrales). Et si l’état couvre des pertes massives sur des paris accumulés depuis des années, alors, il transforme "a rebours" les dernières années en système pyramidal. Pour le coup, on peut remonter la "filière" en 1979. C’est la date ou il y a eu un point d’inflexion dans la courbe des dettes, lié au choc pétrolier.

Donc, a qui profite ce système d’argent-dette ?

  • Les vieux, forcément, sont arrivés plus tôt que les jeunes. Qui dit avant, dit "plus haut". (En l’occurrence le mécanisme est celui de la bulle immobilière, les primo accédant sont les nouveaux gogo entrants de la pyramide)
  • Les riches, les héritiers, rentrent "plus tard" mais misent "plus" dans la pyramide. Ce qui revient au même que le cas précédent.
  • Les pays au centre de la pyramide (USA) grâce a leur monnaie sont encore un cran au dessus.
  • Si on combine le tout, on a au sommet : la FED, et les 8 familles qui la contrôlent qui sont ceux qui profitent le plus de la pompe aspirante globale.

N.M. Rothschild of London, Rothschild Bank of Berlin, Warburg Bank of Hamburg, Warburg Bank of Amsterdam, Lehman Brothers of New York, Lazard Brothers of Paris, Kuhn Loeb Bank of New York, Israel Moses Seif Bank of Italy, Goldman Sachs of New York and JP Morgan Chase Bank of New York

NB : concernant ces familles derrière la FED, la réalité est peut être légèrement différente. Il se peut que ce soient d’autres qui profitent. Attention aussi à ne pas exagérer leur "pouvoir", ce sont des profiteurs, des opportunistes, mais ce ne sont pas eux qui sont derrière le pic pétrolier, ni le "slow bank run" qui est en cours (les gens retirent leur sous des banques, c’est visible sur les courbes, et les banquiers ont perdu la confiance du peuple). Ce sont pas eux non plus qui sont a l’origine des inventions qui peuvent changer le monde.

Tout en bas, on a les jeunes pauvres des pays vassaux : jeunesses arabes, espagnoles, grecques sont les grands perdants … (je parle de ceux qui ont des pays avec des "vraies" banques modernes – les pays encore plus pauvres ne sont même pas dans la pyramide, c’est l’armée de réserve). Bref, ceux qui se révoltent. A juste titre, même s’ils ne comprennent pas vraiment pourquoi, et même si leur seul souhait serait probablement d’être plus haut sur la pyramide si on leur en donnait l’opportunité ! lol

Pourquoi la Grèce s’est retrouvée entrainée malgré elle dans ce système pyramidal (en arrivant en dernier) : en passant à l’Euro, les prix ont explosés en Grèce. Les grecs ont donc du emprunter pour "vivre" et suivre le mouvement car les salaires eux, n’ont pas bougés.  La seule solution pour eux aurait été de trouver (comme la France l’a fait avec eux) d’autres gogos dans le ponzi mondial pour spéculer à la hausse et "faire de la plus-value".  Moderniser un pays ne se fait pas en 1 an avec un plan d’austérité, ni en 10 ans d’ailleurs. Il faut bâtir des infrastructures et surtout il faut éduquer, créer des nouvelles filliaires d’emplois et donc universitaires, etc… Et maintenant, on leur demande de rembourser l’argent dont ils n’ont même pas vu la couleur. Les grecs, dans leur ensemble, en dehors des riches grecs qui ont pu profiter de la pompe aspirante en rentant plus haut dans la pyramide, donc les grec eux, sont juste les dindons de la farce ! Rien de moins, rien de plus.

Donc la perception de s’être fait totalement arnaqué par la jeunesse est une réalité et pas une vue de l’esprit.

La France s’en tire mieux ? oui, pour l’instant. Elle est situé plus "haut" dans la pyramide. Mais une fois que ses recrues seront sortie du système, elle se retrouve  elle aussi en slip au dernier rang et devra donc subir les mêmes problèmes. C’est juste une question de dominos qui tombent. Quand la Grèce fera défaut (soit parce que le peuple se révoltera, soit parce qu’il y aura un coup d’état militaire, soit parce que "on" — le FMI, la BCE, l’Eurogoup —  ne voudra plus leur prêter), la France fera défaut juste après (car nous n’avons pas beaucoup de marge). Évidement, nous aurons aussi droit à un tentative d’austérité (ou de "rilance" lol), aux diminutions des retraites et autres prestations sociales, à la cure d’amaigrissement des services des l’état (sous couvert de modernisme – on remplace les hommes par des machines qui coûtent moins cher — à l’état en tout cas !!!).

Rajoutez à cela une pincée peak oil qui fait qu’en plus de s’écrouler par sa base démographique (moins de nouveaux entrants), le ponzi s’écroule par sa base "salariale" (moins de boulot pour ceux qui sont dedans), et maintenant par sa base idéologique (les gens en n’ont plus envie de participer a ce système parce qu’ils ont compris à quoi ils jouaient). En dehors de son aspect injuste et pas du tout méritoire, ce système d’argent dette est anachronique (pas adapté au contexte). Et j’en reviens au fait qu’on est dans une crise terminale et non pas une énième crise économique de plus.

Voila pourquoi, la seule solution, c’est de sortir de ce système d’argent dette ! Il nous faut partager plus équitablement, et faire de vraies progrès, notamment en matière énergétique. Je crains que nos dirigeants, qui ne savent même pas faire une simple règle de trois (niveau CM2) ne nous aident pas beaucoup dans cette tâche ardue. Ils font partie de ceux qui profitent le plus du Ponzi pour l’instant. Alors pourquoi le détruiraient-ils volontairement ? Le parti unique de la France (UMP+PS = UMPS) n’a comme seul programme électoral que … la croissance, le ponzi. Et la seule manière de faire de la croissance en France, c’est l’immigration, soit dit en passant. Voila pourquoi "l’immigration est une chance". Il n’y a pas d’autres raisons. Il faut sans cesse des nouveaux gogos pour alimenter la pyramide. Il n’y aura non plus jamais d’écologie véritable possible dans ce système.

En dehors de son aspect injuste et pas du tout méritoire, ce système d’argent dette est anachronique (pas adapté au contexte).

(Ajout 09/06/11) Quand est-ce que tout à commencé ? La date qu’on pourrait retenir, a la fois symboliquement, mais aussi concrètement, ce serait le 16 janvier 1979. C’est le jour de la chute du Shah en Iran et le jour ou les problèmes ont commencés. C’est à ce jour que remonte le ponzi.

  • 1979 et les problème en Iran sont la conséquence de l’atteinte du pic de pétrole "onshore" (sur la terre).
  • C’est le jour ou l’Iran a été "perdu" pour l’occident, et ou le pétrole est (une première fois) devenu définitivement plus cher
  • C’est la fin des trente glorieuses, le début des 30 piteuses (et maintenant on rentre dans les 30 calamiteuses)
  • C’est l’époque on ont démarré les périodes de "dérégulation" (Tatcher et Reagan) et donc… de la croissance par la dette. Pour faire simple, avant, on investissait 1$ qui en rapportait 2 (chiffre imaginaire), maintenant, on en investit 8$ pour en avoir 1 (le vrai chiffre est de 7 et quelque).
  • C’est l’époque aussi ou les problèmes d’environnement ont commencés à visible. Et finalement, tous les cercles vertueux se sont convertis progressivement en cercles vicieux à partir de ce jour la.

L’autre jour ou tout à basculé, c’est celui de la faillite de Leman Brother, le 15 septembre 2008.  IL y a eu aussi juin 2010, mais c’est une autre histoire.

(Ajout 13/06/11) D’ailleurs, tout ce que je viens de dire est résumé dans le schéma global sur la dette totale des USA :

On voit très clairement deux point d’inflexions :

  • 1979, la courbe de la dette augmente sa pente
  • 2008 la faillite de Leman Brother

Ajout 02/09/11 : toujours la même date qui revient pour le début des dérives. La fin des années 70, 1979, le choc pétrolier et les moyens mis en oeuvre par les états pour solutionner les problèmes de croissance : les niches fiscales … la dette, la dérégulation, etc…

C’est dingue. Cette crise qui démarre c’est vraiment 1 génération plus tard, on est arrivé au point ou on demande aux jeûnes de payer la dette que les vieux ont pris sur leur dos ! C’est vraiment ca qui se passe, caché derrière toute la complexité de l’actu. Dette contracté parce qu’à l’époque on voulait croire a la croissance pétrolière infinie : tu m’étonnes, c’était un super argument de campagne électorale.

About these ads

13 réponses à “Pyramide, Ponzi, Maddof : notre beau système

  1. Pingback: La vie du blog « Blog de Yoananda

  2. Louis juin 22, 2011 à 3:02  

    en faite je comprend maintenant pourquoi les HYIPs ont mauvais réputation,
    c’est le même système qu’utilise les banques elles ne veulent donc pas que les particuliers fasse de même.

  3. yoananda juin 22, 2011 à 9:48  

    lol, on peut voir ça comme ça ! mais en France, c"est illégal de faire du Ponzi parce que c’est juste de l’arnaque "grossière" qui tourne vite court et ruine des gens naïfs (qui portent plainte …)
    Les banques c’est différent, parce que, comme je l’ai expliqué : c’est DEVENU un ponzi au moment ou les états ont épongés les pertes… s’il y a perte, c’est qu’il y a eu risque et donc investissement. S’il n’y a pas pertes, c’est qu’il y a eu ponzi. Avec le même système a taux d’intérêt variable, on a un pyramidal ou non. (mathématiquement parlant, les 2 sont pyramidaux, mais les pertes rendent le système viable sur la longueur)

  4. Pingback: Résumé du blog juin 2011 « Blog de Yoananda

  5. Pingback: Note de conjoncture « Blog de Yoananda

  6. Pingback: Edito « Blog de Yoananda

  7. Pingback: Archive Edito 2011 « Blog de Yoananda

  8. Pingback: Nouveaux usages, nouveau monde « Blog de Yoananda

  9. Pingback: A qui profite la dette ? « Blog de Yoananda

  10. Pingback: Revue : Thrive « Blog de Yoananda

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 162 autres abonnés

%d bloggers like this: