Blog de Yoananda

Petit anti-manuel de la pensée unique, pour lire entre les lignes

L’Euro va-t-il survivre ?


Les débats technocratiques sur le sort de l’Europe, l’union bancaire, les Eurobonds ou Eurobills, ne sont pas toujours facile à comprendre pour les gens "normaux".

Les objectifs annoncés de l’Euro sont pourtant un échec total. Pour sauver l’Euro on nous parle du fédéralisme. Mais en France, nous sommes dans la 5ème république, et le fédéralisme n’est pas notre culture, alors que c’est le modèle le plus répandu ailleurs. Notre république "une et indivisible" est plutôt une exception. Du coup, c’est assez confus ici de savoir ce quoi on parle. Concrètement, le fédéralisme dont il est question ici implique la solidarité.

Au final, la question fédéraliste revient à se poser la question des transferts fiscaux. Pour sauver la Grèce, il faut, non pas leur prêter de l’argent comme on le fait actuellement, mais le leur donner (au final le défaut de paiement Grec revient à dire qu’on transforme les prêts en dons !).

Donc la question fédéraliste revient à demander aux Allemands qui n’ont pas de SMIC, pas de CDI, la retraite a 67 ans si ils veulent bien financer les grasses retraites françaises à 60 ans, notre CDI, et notre SMIC et tous nos fonctionnaires surpayés, par leur travail et leur épargne et les excédents commerciaux !

Ça peut paraître dingue dit comme ça, mais si on élimine la langue de bois et le technocratisme, c’est ça la question que les politiques essayent de résoudre en ce moment pour "sauver" l’Euro. Pour l’instant il n’y a dans la pratique aucune solidarité européenne. Ce qui est compréhensible, car il n’y a pas de culture européenne, ni même de modèle social, ni de sentiment de destin commun (en dehors de se faire la guerre), ni de langue commune, etc… Les politiques essayent donc de consolider le "merdier" avec leur union bancaire, qui ne fait que rajouter des intermédiaires à la dette et donc de la complexité, de l’opacité, et de l’aléa moral. Bref, pour changer, ils gagnent du temps.

Il n’y aura que 2 alternatives pour sauver l’Euro :

  • soit l’Allemagne accepte de payer
  • soit la France accepte de mettre fin au CDI/SMIC/Retraite a 60 ans

Pour l’instant, il n’y a pas solidarité (et je comprends que les pays "vertueux" n’aient pas envie de payer pour le gaspillage des autres). C’est pour "forcer" le fédéralisme qu’ils essayent de faire l’union bancaire, Eurobonds, etc…

Pour ma part, je ne pense pas que l’Euro puisse être sauvé dans le contexte actuel de crise de la dette. Les pays, les cultures sont trop différentes, et les économies divergentes (de nombreux blog en parlent, et même les économistes le reconnaissent maintenant qu’ils ne peuvent plus le cacher). Il faudrait encore des décennies pour harmoniser tout ça avant de faire le saut fédéral. La crise provoque un "chacun pour soi" et les fédéralistes prennent peur et essayent de lutter contre le courant, mais je ne vois pas comment ils pourraient finir par s’imposer contre la volonté des peuples.

Dernière chose à savoir sur l’Euro : il y a eu un concours réalisé pour obtenir la meilleure stratégie pour démanteler l’Euro. Les vainqueurs suggèrent de bien préparer dans le secret la sortie et de l’annoncer 3 jours avant la sortie effective !

La Finlande a dit qu’elle quitterait l’Euro si on la forçait à collaborer au "bousin" pour payer les dettes des autres. Le président de l’Allemagne a demandé à Merkel d’expliquer pourquoi il fallait absolument sauver l’Euro. Bref, il y a de l’eau dans le gaz comme on dit.

Pour comprendre l’Euro, il faut comprendre le "projet Européen". Ce sera l’objet d’un autre post.

About these ads

18 réponses à “L’Euro va-t-il survivre ?

  1. Camille juillet 11, 2012 à 8:00  

    Là : sont la France acceptes de mettre au CDI/SMIC/Retraite a 60 ans
    moi n’avoir pas compris toi…..

    Depuis toujours, j’entends dire "L’Europe c’est la paix", mais je n’ai jamais autant entendu parler de guerre.
    Moi non plus, je n’ai pas envie de payer les dettes des autres. Lorsque j’ai acheté mon appartement, j’ai dit au banquier "j’ai la frousse de ne pas y arriver…." ; il m’a répondu "Ne vous inquiétez pas, ce sont les riches qui n’arrivent pas à rembourser, parce qu’ils n’ont pas l’habitude de se priver…." En effet, même au chômage, j’ai remboursé. D’accord, il y avait l’APL.
    Et, ce qui m’a été attribuée par le tribunal, lors du jugement des licenciements, je n’ai pas l’intention de le donner, alors que je ne peux prétendre à la retraite, et que l’on doit payer la maison de retraite de ma belle-mère. Non mais……..

  2. le cereal killer juillet 12, 2012 à 7:55  

    salut yoananda

    voilà une info qui nous rappel de bien mauvais souvenir, pas si lointains…crise alimentaire ???
    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/0202168180245-l-inquietante-poussee-de-fievre-sur-les-cereales-343272.php

  3. Cassiopée juillet 13, 2012 à 3:33  

    Les effets de la mondialisation sur les citoyens :

    "En fait, une analyse correcte de la théorie du commerce international ne conduit en aucune façon à la conclusion que l’application à l’échelle mondiale d’une politique généralisée de libre-échange pourrait correspondre à l’intérêt réel de chaque pays, que ce soient les pays développés de l’Europe occidentale et de l’Amérique du Nord ou le Japon, ou que ce soient les pays en voie de développement de l’Europe de l’Est, de l’ex-URSS, de l’Afrique, de l’Amérique Latine, ou de l’Asie."

    "Une mondialisation généralisée des échanges entre des pays caractérisés par des niveaux de salaires très différentsaux cours des changes ne peut qu’entraîner finalement partout dans les pays développés : chômage, réduction de croissance, inégalités, misères de toutes sortes."

    http://osonsallais.wordpress.com/2010/01/21/les-effets-destructeurs-de-la-mondialisation/

    La doctrine libérale de la mondialisation a mise en concurrence des secteurs d’activités spécialisés dans des productions de masse (les détruisant dans les pays industrialisés). Certaines ressources naturelles ne sont pas exploités au profit de territoires plus pauvres, alors que l’industrie locale peut continuer. Ses ouvertures de marchés n’ont jamais profités aux citoyens ni au savoir-faire local qui disparaît par la suite.

    Il n’y a pas de volonté d’intégrer que des secteurs d’activités doivent être protéger par le biais du protectionnisme, puisque l’idéologie est de faire accepter que la concurrence est libre et non faussée. Pourtant la mondialisation prouve le contraire, l’exploitation de la pauvreté se fait par l’absence de droits sociaux, de santé, climat et d’environnement, et de la présence de la souffrance humaine.

  4. gold account juillet 16, 2012 à 12:04  

    Si l’Allemagne s’avère réticente, la question de l’intérêt pour la France d’ approfondir l’aventure européenne sur les bases actuelles devra être posée. Dans ce cas, l’alternative d’une Union méditerranéenne plus étroite peut être à la fois un levier de négociation efficace et une piste féconde en elle-même. La complémentarité économique de cet ensemble est de fait réelle : la rive Sud a les jeunes actifs, le potentiel élevé de croissance et la compétitivité-coût nécessaires au Nord ; la rive Nord a les capacités de formation, les grands groupes intégrés et la compétitivité-qualité nécessaires au Sud. Ne lui manque qu’une union politique plus approfondie, à laquelle les récentes révolutions arabes offrent une fenêtre d’opportunité historique.

    • yoananda juillet 16, 2012 à 1:34  

      Oui, ça c’est la vision entrepreneuriale des choses. "la vivacité des jeûnes d’un coté, l’expérience des vieux de l’autre"
      Mais l’équation est beaucoup plus complexe. Il ne faut pas oublier les facteurs culturels, les transferts de richesses induits par la monnaie dette, le "chacun pour soi" face a la crise, les révolutions arabes qui tournent au vinaigre (monté de l’islamisme), etc…

      Limiter sa réflexion à une opportunité commerciale est très simpliste et naïf. Mais très répandu aussi !

    • yoananda juillet 16, 2012 à 6:48  

      A priori, si un tel plan est en route, comme je l’ai mentionné dans l’article, il y a des chances qu’on ne soit au courant qu’une poignée de jours avant ! (du genre, le vendredi soir pour le lundi matin … par exemple !)

      Mais ils feront tout pour l’éviter car cela mettrait 50 ans dans les dents de leur si belle Europe-que-c-est-pour-lutter-contre-la-mondialisation ! lol

  5. Pingback: Résumé du blog Juillet 2012 « Blog de Yoananda

  6. silver account juillet 22, 2012 à 5:01  

    Totalement absurde il y a quelques mois, l’éclatement de l’euro est devenu une question incontournable. Mais à quoi ressemblerait concrètement un retour au franc ? Capital répond à cette question à travers un « docu-fiction » diffusé dimanche et commenté par Marine Le Pen. L’émission spéciale d’un journal du soir, « le jour d’après » la disparition de la monnaie unique.

  7. gold price août 2, 2012 à 6:35  

    Si les grandds médias nationaux s’emparent du débat et posent les bonnes questions, alors l’Europe a une chance de sortir de la crise.

  8. gold price août 4, 2012 à 8:09  

    Yves Bertoncini enseigne les questions européennes à l’IEP Paris et au Corps des Mines (Mines Paris Tech) et a enseigné à l’Ecole nationale d’administration (2007-2009). Il a aussi enseigné les questions internationales à l’IEP de Paris entre 2001 et 2006.

  9. Camille août 6, 2012 à 4:32  

    Le Stratagème des Chaines : Pourquoi l’UE ne marche pas ? Et bien c’est parce qu’elle est faite pour ça.

    http://www.u-p-r.fr/actualite/europe/le-vice-president-francais-de-la-banque-europeenne-dinvestissement-confirme-le-stratageme-des-chaines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 142 autres abonnés

%d bloggers like this: